Plus de résultats
En ce moment
Coronavirus

Radia Thelal, guérie du Covid-19, elle partage son expérience et donne de l'espoir

2M.ma2M.ma

Totalement remise de la maladie, Radia Thelal a tenu à témoigner et partager son expérience avec les Marocains. A 22 ans, cette jeune étudiante en médecine à Marrakech a été hospitalisée à l’hôpital Ibn Zohr de Marrakech après avoir contracté le Covid-19.

En voyage en Espagne, à son retour elle souffrait de légers symptômes soit 38,9° de fièvre et une diarrhée. « J’ai tout de suite appelé le 141, on m’a alors demandé de me rendre à l’hôpital Ibn Zohr où j’ai été testée positive au Covid-19 », raconte la jeune femme.

C’est alors qu’elle est placée rapidement par les médecins à l’isolement durant 18 jours. « J’ai bénéficié d’une surveillance médicale accrue et un suivi régulier de la part de l’équipe médicale qui a tout mis en œuvre pour que je puisse faire tous les tests et analyses nécessaires. On m’a administré le traitement qui suit le protocole du ministère de la Santé soit la chloroquine et l'azithromycine », souligne Radia.

Après une semaine de traitement, elle a fait un premier test de contrôle qui est revenu négatif. « Il est cependant obligatoire de faire un second test pour pouvoir déclarer un malade guéri. Lorsque ce deuxième test a été négatif, l’équipe médicale m’a déclarée guérie et c’est ainsi que j’ai quitté l’hôpital ».

Radia a profité de son témoignage pour passer un message important aux citoyens, leur disant que certes la maladie peut être très grave mais qu’il ne faut pas s’inquiéter, « il existe un traitement. Dans la mesure où il vaut mieux prévenir que guérir et donc il faut impérativement respecter toutes les mesures et les décisions prises par les autorités pour le pays ».

Elle de même appeler notamment les jeunes à toujours se fier à des informations vérifiées et qui découlent de sources officielles, avant de rappeler le travail colossal que fournissent chaque jour les personnes en première ligne. « Ils sont dans les hôpitaux pour nous, restons chez nous pour eux », conclut-elle sur une note d’espoir.
 

Les contenus liés

Les articles à la une