Plus de résultats
En ce moment
Quito: Examen des moyens de renforcer la coopération parlementaire entre le Mar…
Diplomatie

Quito: Examen des moyens de renforcer la coopération parlementaire entre le Maroc et l’Équateur

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

L’ambassadeur du Maroc en Colombie et en Équateur, Mme Farida Loudaya, a eu, jeudi 23 janvier, à Quito, des entretiens avec le président de l’Assemblée nationale équatorienne, César Litardo, axés sur les moyens de renforcer la coopération parlementaire entre les instances législatives des deux pays.

Lors de cette entrevue, qui s’est déroulée au siège de l’Assemblée nationale, les deux parties ont également examiné les moyens à même de donner une nouvelle impulsion au partenariat entre Rabat et Quito, notamment dans les domaines des échanges économiques et commerciaux.

A cette occasion, M. Litardo, issu du parti au pouvoir "Alianza Pais", a salué l’expérience réussie du Royaume notamment dans les domaines de la migration et de la lutte contre le changement climatique ainsi que la politique ambitieuse menée par le Maroc pour développer le secteur touristique. Il a fait part de la volonté de l’Assemblée nationale de son pays d’œuvrer à renforcer les relations avec le Maroc afin de conclure des accords de coopération au bénéfice des peuples des deux pays.

Mme Loudaya a en outre été reçue par le président de la Commission de la Souveraineté, de l’intégration, des relations internationales et de la sécurité intégrale au sein de l’Assemblée nationale équatorienne, Fernando Patricio Flores Vásques.

Animé par la volonté d’accroitre l’ouverture de l’Équateur à l’international, M. Flores Vasquez a souligné dans ce cadre l’importance de développer les relations avec le Maroc, considéré comme partenaire incontournable en Afrique.

La diplomate marocaine a pour sa part salué l’intérêt grandissant accordé par l’Équateur au développement de ses relations avec le continent africain, de façon générale et avec le Royaume en particulier, avant de rappeler que le Maroc de par sa position géostratégique constitue aujourd’hui un hub régional et la porte d’entrée au continent africain.

L’ambassadeur a également rappelé dans ce cadre l’importance accordée par le Maroc au développement de la coopération Sud-Sud qui constitue une priorité et un pilier majeur de la politique étrangère du Royaume, menée sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ces réunions ont été l’occasion pour Mme Loudaya d’informer les responsables équatoriens des derniers développements de la question du Sahara marocain.

Les contenus liés

Les articles à la une