Plus de résultats
En ce moment
Qui sont les femmes de la commission spéciale sur le modèle de développement ?
National

Qui sont les femmes de la commission spéciale sur le modèle de développement ?

DR
2M.ma2M.ma

Sur les 35 membres désignés dans la commission spéciale sur le modèle de développement, figurent dix femmes. Elles sont PDG, intellectuelles, cadres d’Etat... et mettront leurs expériences et expertises respectives au service de l’élaboration d’un nouveau modèle de développement pour le royaume. Qui sont-elles ?

 

Ghita Lahlou El Yacoubi

Ghita Lahlou El Yacoubi est née le 09 février 1967 à Safi. Elle a obtenu son baccalauréat en 1985, avant de poursuivre ses études supérieures à l’École Centrale de Paris, sanctionnées par l’obtention d’un diplôme d’ingénieur.

Elle a ensuite été embauchée par la direction de la société Arthur Andersen Paris en tant que consultante, où elle a exercé jusqu’en 1994.

Cette année, elle a regagné le Maroc et intégré le groupe ONA, où elle a occupé plusieurs postes de responsabilité, avant de rejoindre le groupe SAHAM, en tant que directrice générale de Phone assistance, puis directrice générale de CNIA Saada assurance.

Ghita Lahlou était membre du Conseil de surveillance de SAHAM Assurance. Elle est actuellement Co-associée et Directrice Générale du centre d’appel "Phone assistance" et ce, depuis le mois de janvier 2010.

Par ailleurs, elle est présidente de l’association "Les Citoyens" siégeant à Casablanca et de l’Association marocaine de l’Offshoring et membre de l’Association marocaine des centres de relations clientèle (AMRC).

Saadia Slaoui Bennani

Mme Saadia Slaoui Bennani est Présidente-Directrice Générale d'un cabinet de conseil et Présidente de la Commission "Entreprise citoyenne" à la Confédération générale des entreprises marocaines (CGEM).

Mme Slaoui Bennani a obtenu son diplôme de l’ESSEC en 2000.

Elle a intégré le cabinet Valyans et y a évolué comme consultante senior, manager puis directeur associé, avant de devenir Présidente et Directrice Générale du cabinet depuis janvier 2018.

Par ailleurs, elle a participé à l’élaboration de plans stratégiques de grandes entreprises et de certaines stratégies sectorielles. Elle est présidente de la Commission "Entreprise citoyenne" de la CGEM.

Farida Benlyazid

Mme Farida Benlyazid est née à Tanger en 1948.

Mme Benlyazid est diplômée en réalisation de l'Ecole Supérieure d’Etudes Cinématographiques de Paris en 1976. Après avoir fait plusieurs stages, elle rentre définitivement au Maroc pour s’y installer. Elle fait ses débuts dans le cinéma en 1978 comme productrice du film de Jillali Ferhati "Une brèche dans le mur", et commence son métier de réalisatrice en 1979, avec le court métrage "Identité de femme".

En 1988, elle réalise son premier film "Une porte sur le ciel". Elle est scénariste de plusieurs films, notamment "Poupées de roseau" et "A la recherche du mari de ma femme" (1992).

Critique de cinéma, réalisatrice et scénariste, Mme Benlyazid a également tourné des documentaires et des téléfilms.

Rita El Kadiri

Mme Rita El Kadiri est directrice Générale de la Fondation "ZAKOURA" pour l'éducation et l’innovation sociale.

Âgée de 36 ans et native de Casablanca, Mme El Kadiri a poursuivi ses études supérieures à l’université de Texas à Austin en Business avec une spécialisation en économie et finance et à l’Université de Harvard, sanctionnées par l’obtention du diplôme de master spécialisé en International Education Policy (2012).

Elle a occupé le poste de consultante au département éducation de la région MENA au sein de la Banque Mondiale à Washington, avant de rejoindre l’équipe "Injaz Maroc" en qualité de directrice des programmes.

Actuellement, elle est directrice générale développement et partenariats à la Fondation "ZAKOURA" à Casablanca.

Mme Rita El Kadiri est ancienne présidente de l’association "Youth for Human Rights International Morocco Charter", basée à Casablanca et ancienne trésorière de l’Association Marocaine des Villes Jumelées Internationales.

Rajae Chafil

Mme Rajae Chafil est née le 31 janvier 1962 à Oujda.

Titulaire d'un doctorat en toxicologie industrielle en 1991 de l’université de Lille, Mme Chafil est directrice du Centre de compétences en changements climatique "4C-Maroc", chargée de l’appui aux politiques climatiques au Maroc et en Afrique.

Elle a été recrutée en 1991, en tant qu’administrateur par le ministère de l’Environnement, où elle a occupé différents postes, dont notamment, chef de la Division de la surveillance et de la recherche en 2001 et directrice centrale de la Direction de la surveillance et de la prévention des risques en 2002.

En 2006, Mme Chafil a été détachée au ministère de l’Aménagement du territoire et du développement territorial, où elle a occupé le poste d’inspecteur régional de l’aménagement du territoire, avant de regagner en 2008 le ministère de l’Environnement, pour exercer en tant que conseillère du ministre.

En 2009, elle s’est rendue à l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable au Canada où elle a exercé en tant que chargée du programme "Négociations Internationales sur l’Environnement et le Développement Durable".

En 2016, Mme Rajae Chafil a occupé le poste de directrice de l’observation, des études et de la planification au sein du Secrétariat d’État chargé du Développement et ce, jusqu’en 2018, date à laquelle, elle a été désignée directrice du Centre de Compétences en Changements Climatiques (4C), poste qu’elle occupe à ce jour.

Raja Aghzadi

Mme Raja Aghzadi est Chirurgienne praticienne, présidente de l'Association marocaine "Cœur des femmes".

Mme Raja Aghzadi a passé en 1981 le concours universitaire pour l'internat et a commencé à pratiquer la chirurgie. Dix ans plus tard, elle devient professeure après le concours d'agrégation passé à Rabat.

Mme Aghzadi, qui possède 22 années de pratique chirurgicale et 12 ans de professorat, possède plusieurs diplômes en échographie, chirurgie digestive, cancérologique et sénologie, entre autres.

Elle est présidente de l'association de lutte contre le cancer du sein, "Coeur de Femmes", connue pour ses opérations à grand succès.

Raja Aghzadi est la première femme marocaine à obtenir la mention de major pour son concours universitaire de médecine.

Narjis Hilale

Mme Narjis Hilale est professeure à l'International University Geneva, portée sur les questions de l'intelligence artificielle et du développement des capacités des femmes.

Mme Hilale, qui a grandi au Maroc, en Suisse et en Indonésie et étudié en France et au Canada, a travaillé à Singapour, au Maroc, en France et en Suisse.

Elle dispose d’une expérience de 15 ans au sein de multinationales spécialisées dans les produits de grande consommation et dans des organisations internationales (Shell, P&G, ITC, Firmenich, Singtel, Vivendi, OMPI), où elle a occupé des postes de direction, en gérant des équipes multiculturelles.

Auteur du livre "Une boîte à femmes pour le monde de l'entreprise", Mme Narjis Hilale est passionnée par l'intelligence artificielle et son impact sur la société.

Elle a, notamment, donné une conférence sur le thème "Les femmes et l'intelligence artificielle" au TEDx et a récemment participé au Forum UNESCO sur l'Intelligence Artificielle en Afrique.

 

Hakima Himmich

Mme Hakima Himmich est Professeure en médecine et acteur associatif dans le domaine de la santé.

Agée de 73 ans et native de Meknès, Mme Himmich est titulaire d'un doctorat en médecine générale, obtenu à la Faculté de médecine Cohen à Paris en 1976, avant de se spécialiser en médecine interne.

Elle a exercé au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Ibn Roch à Casablanca comme professeur et a été chef de service des maladies infectieuses, maître de conférence, professeur agrégée, tout en étant, en parallèle, professeur universitaire à la Faculté de médecine de Casablanca.

Ancienne membre du Conseil consultatif de lutte contre le Sida, dépendant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Mme Himmich est également présidente fondatrice de l’association de lutte contre le Sida (ALCS, créée en 1993) et membre du Conseil économique social et environnemental.

Leila Benali

Mme Leila Benali est une experte internationale en stratégie énergétique et durabilité.

Ingénieur de formation, Mme Benali est devenue économiste avec un intérêt pour la science politique. Au cours de sa carrière, elle a dirigé plusieurs projets tels que la formulation de stratégies et de politiques pour les gouvernements, les sociétés du secteur de l'énergie, et les industriels et investisseurs institutionnels.

Leila Benali a également été directrice chez IHS CERA (maintenant ISH Markt), et a également travaillé pour Schlumberger. Elle a enseigné l’énergie dans plusieurs universités et est présidente de l’Arab Energy Club.

Mme Benali dirige le département Economie de l’énergie et développement durable de l’APICORP.

Khadija El Kamouny

Titulaire en 2013 d'un diplôme d’ingénierie d’Etat en génie électrique, Mme Khadija El Kamouny obtient, une année plus tard, le 1er prix de la Conférence internationale des énergies renouvelables CIER14, à Monastir en Tunisie.

En août 2016, elle a reçu la médaille d’or au Concours internationale d’innovation et d’invention "iCan2016", qui s’est déroulé à Toronto au Canada, dans la catégorie du développement vert.

Membre d’une équipe de trois inventeurs marocains, elle a participé à l’invention du "Thermoelectric Cooling Micro Inverter for Photovoltaics System".

Khadija El Kamouny prépare actuellement une thèse de Doctorat au Laboratoire de l’électronique en puissance à l’Ecole Mohammedia d’Ingénieurs sur le thème du "développement et test d’une chaîne de conversion et de transfert d’énergie photovoltaïque en énergie électrique". Elle est aussi ingénieur chef de projet à MAScIR, spécialisée dans le développement vert.

Les contenus liés

Les articles à la une