Plus de résultats
En ce moment
Privés de poursuivre leurs études supérieures, les infirmiers démarrent une nou…
Santé

Privés de poursuivre leurs études supérieures, les infirmiers démarrent une nouvelle ère de contestation

2M.ma2M.ma

Ils réclament la régularisation de leurs situations scientifiques. Les infirmiers et techniciens de santé dénoncent fermement la non ouverture pour la deuxième année consécutive des cycles de master. Ils estiment ne pas pouvoir poursuivre leurs études supérieures master et doctorat, ce qui entraverait, selon eux, l'évolution des sciences de l'infirmerie et des techniques de santé au Maroc, et priverait les citoyens de prestations médicales de qualité.

 

Dans un communiqué, le mouvement des infirmiers et techniciens de santé manifeste clairement son mécontentement à l'encontre des politiques visant à maintenir au chômage un grand nombre d'infirmiers et de techniciens de santé lauréats des instituts.

Appelant à un recrutement qui rompe avec le système contractuel, le mouvement promet de cristalliser ses positions de contestation au cours des prochains mois, et ce jusqu'a satisfaction de ses revendications légitimes. 

Une grève nationale de 24 heures sera à cet effet observée le 11 septembre ainsi que les 3 et 4 octobre 2019 impliquant l'ensemble des établissements de santé à l'exception des services d'urgence et de réanimation.

Le mouvement des infirmiers et les techniciens de la santé s'estime en effet victime de "l'échec" du dialogue sectoriel au sein du ministère de la Santé après une série de séances "protocolaires" avec le ministère de tutelle. Des réunions qui n'auraient jusqu'ici abouti à aucune solution équitable aux problématiques dénoncées. 

Parmi les points majeurs de leur dossier revendicatif, l'indemnisation équitable contre les risques professionnels, la création d’une autorité nationale, le recrutement direct des diplômés au chômage, l'amélioration des conditions de promotion, mais aussi justice aux victimes du décret 535.17.2. 

Protestant également contre la politique de recrutement contractuel, le personnel paramédical annonce une série de grèves nationales programmée en trois dates à partir du 11 septembre prochain. Une mobilisation ponctuée par des sit-in régionaux prévus devant les sièges des Wilayas et des préfectures. 

 

Les contenus liés

Les articles à la une