Plus de résultats
En ce moment
Plan Maroc Vert : les professionnels du secteur avicole font le bilan d'étape
Agriculture

Plan Maroc Vert : les professionnels du secteur avicole font le bilan d'étape

2M.ma2M.ma

Mobilisation des aviculteurs pour maintenir la bonne dynamique de leur secteur. A la faveur d’une rencontre organisée lundi à El Jadida, les professionnels du secteur avicole  ont pu mettre en lumière les réalisations phares du secteur et dresser les perspectives de développement dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Lors de cette rencontre organisée par la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole au Maroc (FISA), en collaboration avec l’Association nationale des producteurs de viandes de volailles, et présidée par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, les éleveurs, les grossistes et détaillants de volailles ont pu mettre en exergue les urgences de leur secteur et les perspectives de son développement. 

Il s’agit entres autres de renforcer le suivi sanitaire du secteur, d’améliorer le transport et de commercialisation des volailles vivantes, d’appuyer le projet du transfert du marché de gros aux volailles de Casablanca en plus d’encourager les professionnels à adhérer à l’assurance complémentaire de la MAMDA relative aux maladies réputées légalement contagieuses.

Ce rassemblement à El Jadida a permis également de faire le bilan des réalisations du contrat-programme 2011-2020, conclu avec l’interprofession dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Les réalisations ont dépassés les objectifs fixés pour atteindre 31,6 milliards dirhams comme chiffres d'affaires et 12,9 milliards dirhams d'investissement avec la création de 495.000 emplois, dont 150.000 directs et 345.000 indirects.

Le secteur a aussi produit 720.000 tonnes de viandes de volailles et 6,3 milliards d'œufs de consommation. Ce qui assure, actuellement, une couverture de 100% des besoins de consommation en produits de volaille. Cette production se traduit également par une consommation par habitant et par an de 20,5 kg de viandes de volailles et 188 œufs de consommation, contre 15 Kg de viandes blanches et 120 œufs de consommation en 2008.

Par ailleurs, depuis 2011, le secteur a connu la réalisation d’environ 60 couvoirs, 28 abattoirs agréés, 18 centres de conditionnement d’œufs et 40 unités de production d’aliments de volailles.

D'autre part, il convient de noter que le secteur se caractérise par un fort dynamisme en matière d'exportation et de pénétration des marchés étrangers, en particulier du marché africain, où le volume des exportations en 2018 pour les œufs à couver de type chair a atteint 21 millions d'unités.

Par contre, les exportations des poussins d’un jour de type chair sont en diminution suite à l’installation de couvoirs par des opérateurs marocains dans des pays africains.

 

Les contenus liés

Les articles à la une