Plus de résultats
En ce moment
GMT+1: L’étude sur l'impact de l’adoption définitive de l’horaire d’été dévoilée
Société

GMT+1: L’étude sur l'impact de l’adoption définitive de l’horaire d’été dévoilée

Moins d’une semaine après le passage au fuseau horaire GMT+1, le département chargé de la Réforme de l'administration a dévoilé son étude montrant l'impact "globalement positif" de l’adoption et du maintien définitif de l'heure d’été au Maroc. 

L’étude examine à tous les niveaux les effets du maintien GMT+1 pendant la période d'hiver, qu'ils soient social, environnemental, économique ou encore en matière d'énergie. Les principales mesures d'accompagnement ont également été passé au crible par les auteurs de l'étude, se basant sur des consultations entreprises avec plus de 20 interlocuteurs et plus de 40 responsables.

Des économies d'énergie supplémentaires

Une étude élaborée en deux étapes (2012-2017 et 2017-2019) au bilan  plutôt reluisant. L'étude fait valoir  des économies d'énergie supplémentaires pendant la période hivernale estimées à 37,6 GWh, en plus d’une économie d’hydrocarbures avec un bénéfice financier de 33,9 millions de dirhams au cours de la même période.

L'étude se réjouit également d'une réduction des émissions de dioxyde de carbone de 11,444 tonnes. 

Redressement de l'activité de certains secteurs économiques phares

Sur le plan économique, le rapport énumère une série d'avantages traduits par certains indicateurs macroéconomiques, notamment la hausse de la demande intérieure et la reprise de l'activité de certains secteurs. Le maintien de l'heure d'hiver a également contribué à réduire le décalage horaires avec les principaux partenaires économiques pendant la saison hivernale. 

Le maintien de l’heure d’été est bon pour la santé !

Par ailleurs, les conclusions de l'étude ont révélé que l'adoption de l'heure supplémentaire contribuait à maintenir la stabilité de la santé de la population, et ce en réduisant les perturbations liés à l'horloge biologique à la suite d'un changement récurrent du fuseau horaire.
"Le changement d’heure n’impacte aucunement la sécurité publique", peut-on lire sur la version synthétisée de l'étude, et ce au vu des mesures efficientes qui ont été déployées dans ce sens par les services sécuritaires, mobilisés 7/7 et 24h sur 24 grâce au système de permanence. 

Transport, éclairage public et horaires de travail adaptés 

L'étude fait en outre allusion à l'éclairage public qui répond à un système automatique et s'actionne à partir d'une mesure de l'éclairage naturel, et non selon l’heure. L’étude appelle par ailleurs à généraliser ce système d’éclairage  automatique. 
Les moyens de transport auraient selon l'étude pour leur part réadapté leurs horaires et leur fréquence de desserte. Il serait par ailleurs nécessaire de renforcer les moyens de transports publics dans les zones rurales, pointe l’étude.  
Pour ce qui est des horaires de travail, aucune modification n’a été opérée au sein des secteurs public et privé, fait-on savoir. Le gouvernement a plutôt opté pour la flexibilité des horaires décidé au niveau locale par les chefs d’administrations. 

En l'absence d'enquête de terrain sur les heures de travail, il a été difficile pour le département ayant mené l'étude d'évaluer l'impact de l'heure d'été sur la prestation des services publics.

Maintenir l’heure aurait en outre contribué à la préservation du bien-être des citoyens, ce qui est considéré comme positif pour la productivité des personnes actives. 
 

Les contenus liés

Les articles à la une