Plus de résultats
En ce moment
Mustapha Fares : «les médias et la justice sont tenus de jeter les bases d'une …
Justice

Mustapha Fares : «les médias et la justice sont tenus de jeter les bases d'une relation de complémentarité»

2M.ma/Map2M.ma/Map

Le président délégué du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) et premier président de la Cour de cassation, Mustapha Fares, a indiqué, samedi à Tanger, que les médias et la justice sont deux pouvoirs et deux piliers essentiels dans l'instauration d'un Etat de droit.

S'exprimant à l'occasion d'une conférence sur « les médias et la justice: dispositions constitutionnelles et attentes sociétales », organisée à l'initiative de la Maison de la Presse de Tanger, Mustapha Fares a estimé que les médias et la justice sont tenus de jeter les bases d'une relation de complémentarité. Cette relation est fondée sur les garanties constitutionnelles, juridiques et déontologiques afin d'améliorer la transparence et consacrer la confiance.

La justice et les médias participent dans la protection des valeurs de démocratie, de justice et de réforme, qui sont au service du citoyen, a-t-il relevé. Ainsi pour le premier président de la Cour de Cassation, la justice protège les droits et les libertés alors que les médias orientent vers la réforme et détectent les disparités et les dysfonctionnements afin de consacrer le dualisme des droits et des libertés, des devoirs et des obligations en tant que culture sociétale.

Dans ce sens, il a salué le rôle des femmes et des hommes des médias dans l'élaboration d'un projet sociétal, conscient du fait qu’il n'y a pas de démocratie sans un système judiciaire indépendant et des médias libres et impartiaux.

 

Les contenus liés

Les articles à la une