Plus de résultats
En ce moment
Industrie

Mohamed Boubouh, président de l'AMITH: Les industriels du textile sont face au manque de visibilité (vidéo)

2M.ma2M.ma

C’est un secteur qui représente a lui seul un filet de sauvetage social majeur : l'industrie textile. Cette dernière représente près 400.000 emplois. Dans un contexte de croissance de la demande textile locale de 3% à 4% par an, cette industrie peut contribuer fortement au besoin critique de création annuelle de quelque 300.000 emplois urbains sur la prochaine décennie. Mais ce secteur, l'un des premiers employeurs industriels du Maroc, a été frappé de plein fouet par la crise à l'instar de beaucoup d'autres.

Les opérateurs ont néanmoins su faire preuve d'une capacité d'adaptation rapide. Lorsque le ministère les a sollicité, en avril dernier, pour la fabrication de masques sanitaires, ces derniers ont relevé le défi. 

Mais, malheureusement, cette année commence sans visibilité pour les opérateurs du textile industriel, surtout au niveau de l'export, indique Mohamed Boubouh, président de l'Association Marocaine de l'Industrie du Textile et de l'Habillement (AMITH). 

invité du plateau d'Infosoir du 19 janvier 2021, M. Boubouh a expliqué que la conjoncture actuelle, marquée par l'apparition d'un nouveau variant de la Covid-19, le retard de ma campagne de vaccination, ainsi que le confinement total ou le couvre-feu en vigueur dans certains pays de destination des produits textiles marocains, confronte les professionnels à un avenir proche incertain. "Ce scénario nous impose un manque de visibilité qui va avoir des conséquences très graves", redoute-il, en formulant l'espoir que les pouvoirs publics "vont être sensibles à cette situation là et aider notre secteur dans la mesure du possible". Retrouvez le passage de Mohamed Boubouh dans son intégralité dans cet extrait.

 

Les contenus liés

Les articles à la une