Plus de résultats
En ce moment
Marseille/Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méd…
Politique

Marseille/Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée

2M.ma2M.ma
Modifié le

Les ministres des Affaires étrangères du 5+5 (France, Portugal, Espagne, Italie, Malte, Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie, Libye) ont adopté, lundi à Marseille, des « Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée », à l’issue du Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée.

Ces engagements, qui visent à mettre en œuvre les projets proposés par la société civile méditerranéenne et répondre collectivement aux défis communs en Méditerranée, ont été remis solennellement au président français Emmanuel Macron qui donne rendez-vous dans six mois, avec un autre sommet, cette fois au niveau des chefs d’Etat, pour évaluer les premières réalisations concrètes de la déclaration de Marseille.

Ils se déclinent en cinq volets, « des engagements pour une Méditerranée de la connaissance et de la mobilité », « des engagements pour une Méditerranée durable », « des engagements pour une Méditerranée pluriculturelle », ” Des engagements pour une Méditerranée innovante, numérique et entrepreneuriale” et “des engagements pour une Méditerranée des villes et ancrée dans ses territoires”.

Concrètement, la déclaration souligne le rôle de la société civile méditerranéenne dans la construction d’un espace de dialogue commun capable d’impulser les relations Nord-Sud et Sud-Sud à travers 14 projets ayant trait notamment au numérique et à l’intelligence artificielle, à l’environnement et au développement durable, au développement urbain et à la ville durable, à la jeunesse et à l’éducation, à la culture, ou encore aux langues.

Ces projets montrent surtout qu’il y a des convergences de part et d’autre de la Méditerranée, a souligné, à l’ouverture du sommet, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, faisant état d'”une diversité mais aussi une profonde cohérence qui, dans l’ensemble, permet de renforcer les solidarités entre le nord et le sud”.
Les projets retenus seront soutenus, entre autres, par l’Union Européenne, la République fédérale d’Allemagne, la Banque européenne d’investissement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Banque mondiale, l’Organisation de coopération et de développement économiques, l’Union pour la Méditerranée et la Fondation Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures.

Tenu à l’initiative du président français Emmanuel Macron, le Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée intervient au terme d’un exercice inédit de consultation de la société civile méditerranéenne, s’inscrivant dans le cadre du Dialogue 5+5 Méditerranée qui réunit cinq États de la rive sud de la Méditerranée (la Mauritanie, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Libye) et cinq États de la rive nord (le Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie et Malte).

L’Union européenne, l’Allemagne, mais aussi les organisations pan-méditerranéennes et les principales organisations économiques internationales présentes dans la région, sont également associées à cette initiative.

«Le Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée» a été précédé par la tenue en 2019 de cinq forums régionaux thématiques préparatoires qui ont traité des énergies (Alger 8 avril), la jeunesse, l’éducation, la mobilité (Malte, 24 et 25 avril), l’économie et la compétitivité (Maroc 29 avril), la culture, les médias et le tourisme (Montpellier, 2 et 3 mai) et enfin le développement durable (Palerme, 16 mai).

L’Assemblée des «Cent» s’est réunie, pour sa part, le 11 juin dernier à Tunis, pour une large consultation des représentants de la société civile des pays du bassin occidental de la Méditerranée en prévision du Sommet de Marseille.

Les contenus liés

Les articles à la une