Plus de résultats
En ce moment
Maroc: Légère hausse des prix de l'immobilier au T3
Logement

Maroc: Légère hausse des prix de l'immobilier au T3

2M.ma2M.ma
Modifié le

Les prix des actifs immobiliers ont connu une légère hausse au cours du troisième trimestre 2019. Selon Bank Al Maghrib et la Conservation foncière (ANCFCC), la hausse est de 0,9%, soit +0,4% pour les biens résidentiels, +1,5% pour les terrains et +2,2% pour les biens à usage professionnel.

En revanche, les transactions ont connu une baisse de 0,8% pour les biens résidentiels, de 0,2% pour les terrains et de 2,5% pour les biens à usage professionnel.

Selon le document, au niveau de la ville de Rabat, les prix ont  connu un accroissement de 0,7%, avec des hausses de 1,5% pour le résidentiel et de 6,2% pour les biens à usage professionnel, tandis que les prix des terrains ont diminué de 4,5%.  Pour leur part, les transactions ont marqué un repli de 9,3%, reflétant des baisses des ventes de 7,6% pour le résidentiel et de 34,1% pour les biens à usage professionnel, celles des terrains ayant stagné d’un trimestre à l’autre.

A Casablanca, les prix ont augmenté de 0,6%, recouvrant des appréciations respectives de 0,8% et de 2,7% pour le résidentiel et les biens à usage professionnel ainsi qu’une baisse de 3,9% pour le foncier. Le nombre de transactions s’est, quant à lui, contracté de 6,7%, traduisant des replis des ventes du résidentiel et des biens à usage professionnel, avec des taux respectifs de 7,2% et de 13,6%,  tandis que les ventes de terrains  ont connu une hausse de 12,2%.

A Tanger, l’indice des prix a augmenté de 0,9%, traduisant des accroissements des prix de 12,8% pour les biens à usage professionnel et de 0,6% pour les actifs résidentiels, les prix des terrains ayant, en revanche, diminué de 0,3%. Les transactions ont, pour leur part, connu un rebond de 18,8%, avec notamment une hausse de 15,9% de celles portant sur les biens résidentiels, indique la même source.

Concernant la ville de Marrakech, les prix ont diminué de 1,1%, reflétant des baisses de 0,1% pour les biens résidentiels, de 1,5% pour le foncier et de 3,4% pour les biens à usage professionnel. Les transactions ont, quant à elles, augmenté de 4,9%, en liaison avec la hausse de 6,1% des ventes des actifs résidentiels et de 32,3% de celles des biens à usage professionnel, les ventes des terrains, ayant, pour leur part, diminué de 3,4%, conclut le document.

Les contenus liés

Les articles à la une