Plus de résultats
En ce moment
M. Hilale: Le Parlement de l'Enfant, un "exemple édifiant" de la politique clai…
Enfance

M. Hilale: Le Parlement de l'Enfant, un "exemple édifiant" de la politique clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Le Parlement de l'enfant reste un "exemple édifiant" de la politique clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a donné Ses Hautes Instructions Royales pour la création de ce mécanisme, sous la Présidence de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, ayant à l'esprit que toute société militante dans le domaine de l'enfance doit disposer de mécanismes et d'institutions dédiés aux enfants, a affirmé, mercredi à Marrakech, l'Ambassadeur Représentant Permanent du Maroc auprès de l'ONU, et Président du Conseil Exécutif de l'UNICEF, M. Omar Hilale.

"A cet égard, le Parlement de l'enfant marocain offre la belle image d'une société démocratique qui inclut toutes ses composantes et reste à l'écoute de ses citoyens, notamment les plus jeunes d'entre eux, et prend en compte concrètement leurs aspirations les plus chères", a souligné M. Hilale, qui intervenait à l'ouverture de la 16ème édition du Congrès National des Droits de l'Enfant, ajoutant que "les 395 enfants, qui y sont élus, représentent la richesse et la diversité de nos régions et expriment les aspirations des jeunes du Maroc".

Tout en s'adressant aux jeunes parlementaires présents, M. Hilale a aussi soutenu que le Parlement de l'enfant est "une occasion unique qui vous permet, vous les jeunes, de faire ce que les députés pratiquent habituellement: c'est-à-dire, représenter une fraction importante de notre population, exprimer vos ambitions, vos préoccupations et vos attentes, et interpeller vos aînés, les représentants politiques, sur le monde que vous souhaitez qu'ils vous laissent".

"Vos propositions sont d'une pertinence, d'une originalité et d'un intérêt particulier qui méritent qu'elles soient reconnues", a-t-il insisté.

"Sachez que ce que vous faites au sein du Parlement de l'enfant n'est pas un divertissement ou une récréation. Vous n'apprenez pas seulement à comprendre le rôle du député, à élaborer des lois, ou à interroger un ministre. Ce que vous faites au Parlement de l'enfant est un apprentissage pour la vie", a-t-il poursuivi.

Et l'Ambassadeur Hilale d'enchaîner: "Vous apprenez à écouter ce que dit l'autre, à respecter son opinion, à dialoguer et échanger des idées, sans recours à la violence ni à la haine, ni à l'exclusion. Ce que vous faites au sein du Parlement de l'enfant est une formation sur les règles qui régissent la vie d'une société démocratique et organisée, basée sur les droits mais, également, des obligations".

A cet égard, a-t-il dit, la célébration de ce 20ème anniversaire du Parlement de l'enfant marocain "ne devrait être ni un moment de célébration, ni une fin en soi. Elle doit être pour vous, toutes et tous, un moment fort d'un exercice citoyen, qui s'est entamé avant d'être membre dans cette institution et qui se poursuivra bien après".


"N'oubliez jamais les leçons que vous auriez apprises en participant au Parlement de l'enfant à cet exercice -les leçons de citoyenneté, de civisme et de démocratie. N'oubliez pas les règles et les procédures que vous auriez apprises en étant enfant parlementaire", a précisé M. Hilale, estimant que "la pratique de la démocratie, comme toutes les activités humaines, a besoin de règles qui soient pratiquées et respectées". "Le respect des procédures démocratiques doit continuer à être un exercice quotidien, un exercice démocratique permanent. La pratique de la démocratie a besoin de femmes et d'hommes honnêtes qui pensent à servir les intérêts communs. C'est aussi cela le sens du Parlement des Enfants", a-t-il dit.

"Vous êtes la génération des futurs leaders. Votre rôle en tant que jeunes parlementaires est de préserver et transmettre aux générations futures les valeurs de notre pays, celles de l'unité dans la diversité, de tolérance, de démocratie, de citoyenneté, de civisme, et de la solidarité", a fait remarquer M. Hilale, relevant que "Vous êtes les militants des droits des enfants. Vous êtes les porte-paroles de vos camarades de classe, des jeunes de vos quartiers, de vos villages, de vos villes".

 

 


Après avoir rappelé que ces jeunes parlementaires sont là pour partager leurs préoccupations et leurs aspirations, défendre leurs droits, déposer des propositions de loi qui aideront à améliorer concrètement leur situation, surtout ceux des plus vulnérables d'entre eux, M. Hilale a appelé ces jeunes à saisir l'occasion offerte grâce au Parlement de l'enfant pour "mener des actions de sensibilisation et de plaidoyer dans vos écoles, vos quartiers, vos communes, vos villages et vos villes, sur les questions qui vous touchent le plus -enfant du monde rural, mariage précoce, abandon scolaire etc".

"L'échéance 2030 annoncée par les dirigeants du monde est dans moins de 11 ans. Vous serez alors de jeunes adultes responsables. Vous les jeunes, vous êtes la première richesse du pays. Vous êtes un levier fondamental pour un développement plus inclusif", a-t-il conclu.

Organisée par l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE) sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et la présidence effective de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, la 16ème édition du Congrès national des droits de l'enfant se veut l'occasion de célébrer les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE), de dresser le bilan de la situation de l'enfance depuis la ratification de la CIDE par le Maroc et de mobiliser les forces vives du Royaume pour mettre l’enfant au centre du nouveau modèle de développement.

Le Congrès national des droits de l’enfant, dans une démarche à la fois rétrospective et prospective, constitue cette année un événement d’envergure nationale et internationale auquel prennent part plus de 3.000 participants, parmi lesquels les membres de l’Exécutif, des responsables publics, des personnalités onusiennes, des représentants de la société civile et du secteur privé et les enfants eux-mêmes, notamment les enfants parlementaires qui célébreront, dans ce cadre, les 20 ans du Parlement de l’enfant.

Cet événement de portée internationale se veut aussi un plaidoyer en faveur de l’enfant, et s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle dynamique insufflée par l’ONDE pour catalyser les actions futures des hauts responsables et des experts de la question de l’enfance aux niveaux national et africain.

L’objectif ultime est d’ériger l’enfant en priorité nationale, en engageant les parties prenantes à adopter une nouvelle approche qui devra désormais être axée sur les résultats, avec pour finalité de faire de l’enfant, première richesse du pays et du Continent, un levier de développement.

Les conclusions et engagements qui seront pris à Marrakech constitueront une nouvelle feuille de route intégrée, permettant ainsi au Maroc d’optimiser son potentiel humain, véritable richesse immatérielle qui accompagne la réalisation de ses ambitions économiques, politiques, sociales et culturelles.
 

Les contenus liés

Les articles à la une