Plus de résultats
En ce moment
Libreville : Le Maroc primé pour ses efforts en faveur de l'autonomisation de l…
Femmes

Libreville : Le Maroc primé pour ses efforts en faveur de l'autonomisation de la femme

2m.ma/MAP2m.ma/MAP
Modifié le

En matière de droits des femmes au Maroc, il faut l’avouer qu'on revient de loin. Rien que sur les deux dernières décennies, la situation a beaucoup évolué, à la faveur de réformes substantielles qui ont touché tous les domaines, à commencer par la Constitution qui a consacré pour la première fois la parité homme-femme, en passant par les domaines législatif, institutionnel, politique et socio-économique. 
En reconnaissance aux efforts déployés depuis des années par le Royaume pour l’autonomisation de la femme marocaine, "Les femmes leaders d’Afrique et d’ailleurs inspirantes" ont attribué au Maroc le trophée de leur premier forum, tenu à Libreville. 

Le trophée a été remis, samedi soir, à la Marocaine Samira Yassni Jirari, représentante de l’Alliance internationale des femmes auprès de l’Union Africaine, par Sidonie Flore Ouwe, présidente de la plateforme associative gabonaise "Le Salon de la femme", organisatrice de l’événement.

 


Il s'agit d'une reconnaissance aux nombreuses réformes et initiatives entreprises par le Maroc pour l’émancipation de la femme et la promotion de son rang dans la société, a déclaré à la MAP Mme Yassni Jirari, également membre du Comité d’organisation du forum.

A cet égard, elle a rappelé les nombreux acquis enregistré en faveur de la femme au Maroc, notamment le code de la famille, les conventions et pactes internationaux ratifiés par le Royaume et la constitution marocaine qui garantit l’égalité dans les droits et les libertés entre l’homme et la femme.

Mme Yassni Jirari a mis aussi en avant la dynamique de la société civile marocaine et la synergie entre les départements gouvernementaux, les élus et acteurs associatifs dans le Royaume pour l’autonomisation de la femme et la promotion de ses droits politiques, économiques et sociaux pour qu’elle puisse jouer le rôle qui lui échoit dans la société.

Par ailleurs, dans son intervention lors d'un panel sur la résolution 1325 concernant les droits des femmes, la paix et la sécurité, elle a appelé à la vulgarisation de cette résolution, adoptée le 31 octobre 2000 par le Conseil de sécurité des Nations unies, auprès des acteurs de la société civile dans les pays africains et au renforcement du plaidoyer auprès des Etats pour sa mise en application.

Organisé par la plateforme associative "Le Salon de la femme" en partenariat avec le Ministère gabonais de la Culture, des Sports chargé de la Jeunesse et la vie associative, le forum des "femmes leaders d’Afrique et d’ailleurs inspirantes" (08-14 juillet) se veut une plateforme d’échange multidisciplinaire entre les femmes leaders d’Afrique et d’ailleurs.

Cette rencontre, tenue sous le thème "Le renouveau pragmatique de l’autonomisation de la Femme par l’Exemple" a été l’occasion d’échanger sur la coopération des pays par rapport à l'implication des femmes dans le domaine de la paix et de la sécurité, les solutions pratiques au démarrage effectif de l’autonomisation de la femme africaine et d’ailleurs, les préoccupations qui peuvent constituer des freins à l’autonomisation des femmes, les droits fondamentaux des femmes et les moyens de promouvoir des exemples féminins qui inspirent et impactent.

Les organisateurs aspirent à travers cet événement susciter l’intérêt des pouvoirs publics et des partenaires au développement pour accompagner les femmes et créer des partenariats sud-sud entre femmes inspirantes d’Afrique et d’ailleurs pour une réelle autonomisation.

Médecin, ingénieur, pilote, policière, parlementaire, militante associative, journaliste, écrivaine, travailleuse ou femme au foyer…La femme marocaine, dévouée, ambitieuse et militante dans l’âme, est de tous les combats de la vie et de toutes les réussites qui font chaque jour avancer un peu plus le Maroc sur la voie du développement et de la modernité.
Alors que le chemin vers l’équité absolue reste donc long mais, abstraction faite des plus et des moins de la condition féminine, le Maroc peut être fier d’avoir pu briser le tabou, d’avoir réussi à sortir la question des femmes de l’espace privé vers l’espace public et d’être fréquemment cité comme modèle dans la région et dans le monde arabo-musulman.
 

Les contenus liés

Les articles à la une