Plus de résultats
En ce moment
Lhafi: le partenariat avec les coopératives forestières a permis de créer plus …
Environnement

Lhafi: le partenariat avec les coopératives forestières a permis de créer plus d'un million de journées de travail

2M.ma2M.ma
Modifié le

Le partenariat avec les coopératives forestières a permis de créer plus d'un million de journées de travail par an, a affirmé mardi à Rabat, le Haut commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, M. Abdeladim Lhafi, à l'ouverture d'une rencontre organisée à l'occasion de la Journée internationale des coopératives sous le thème "Développement inclusif et travail décent".

A cette occasion, il a souligné l'importance des coopératives dans le développement économique et la promotion des valeurs et principes de solidarité dans le cadre d'un esprit de participation volontaire.

''Depuis 2005, le secteur des coopératives forestières a évolué dans la plupart des régions forestières du Maroc pour atteindre actuellement un total de 203 coopératives pour 13.300 adhérents'', a précisé M. Lhafi dans une déclaration à la presse.

''Le secteur de valorisation des produits forestiers constitue la principale source de revenus directs, générant environ 2.000 dirham par mois en moyenne, pour plus de 20.000 foyers dans les zones rurales défavorisée où les opportunités de travail sont les plus faibles'', a-t-il relevé, notant que l'action coopérative propose un nouveau modèle économiquement viable, inclusif et produisant, sur une base mutualisée et solidaire, des biens et services centrés sur le capital humain et inscrits dans le développement durable et la lutte contre l'exclusion sociale.

Cette rencontre a constitué également l'occasion pour évaluer les réalisations du Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) en matière d'appui à l'action associative et coopérative pour la concrétisation d'objectifs relatifs à la promotion d'une économie sociale et solidaire.

Dans ce sens, le chef de la division ''économie forestière'' au niveau du HCEFLCD, Driss Baba, a fait savoir, que plus de 90% des espaces de plantes aromatiques et médicinales sauvages valorisables ont été exploités dans le cadre de contrats de partenariat avec les coopératives forestières, rappelant que plus de 288 contrats de partenariat ont été conclus entre 2005 et 2018, avec un montant global qui s'élève à 474 MDH.

''Le nombre actuel des coopératives aquacoles bénéficiaires s'élève à 12 coopératives, regroupant plus de 330 adhérents pour une production aquacole estimée à 400 tonnes, et générant un chiffre d'affaires estimé à 8 millions de dirham'', a-t-il indiqué.

Dans un autre registre, l'événement a été marqué par la signature d'une convention cadre entre le HCEFLCD et l'Agence nationale des plantes médicinales et aromatiques (ANPMA) qui servira comme plate-forme de coopération technique et scientifique en matière de développement durable et de valorisation des plantes aromatiques et médicinales sauvages. 

Cette convention englobe, entre autres, les axes de coopération concernant l'échange scientifique et technique dans les domaines des plantes aromatiques et médicinales, la promotion de l'excellence dans la recherche et le développement, et la réalisation de programmes de formation et d'expertise.

Ont pris part à cette rencontre des intervenants du HCEFLCD et des représentants des coopératives forestières, qui ont présenté des exposés portant sur le mouvement coopératif forestier et le rôle de l’économie sociale et solidaire dans la consolidation de la cohésion économique, sociale et territoriale.

Les contenus liés

Les articles à la une