Plus de résultats
En ce moment
Les violations commises par le polisario portées à la connaissance du gouvernem…
Camps de Tindouf

Les violations commises par le polisario portées à la connaissance du gouvernement régional du Pays Basque

2M.ma2M.ma

Une délégation de la société civile des provinces du Sud du Royaume a porté, mercredi à Bilbao, à la connaissance du gouvernement régional du Pays Basque les violations des droits de l'homme commises par le polisario à l'encontre des populations séquestrées à Tindouf.

Lors d'une rencontre tenue au siège du gouvernement régional basque avec la directrice générale des affaires extérieures du gouvernement régional du Pays Basque, Leyre Madariaga Gangoiti, qui était accompagnée de la directrice générale des droits de l'Homme de l'exécutif régional, Monica Hernandez, la délégation marocaine s'est assurée du soutien de ses interlocuteurs qui lui ont affirmé que toute violation des droits de l'Homme ou atteinte à la liberté d'expression aura une réponse de la part de l'exécutif régional basque à travers les canaux officiels.

La responsable basque a mis en avant l'importance de ce genre de rencontres qui visent en particulier à dévoiler les violations des droits de l'Homme et à faire entendre la voix des victimes des abus, sous toutes leurs formes, notant que cette initiative leur a permis d'écouter les témoignages et les revendications des victimes des crimes et exactions commis par les tortionnaires du polisario et de s'arrêter sur les graves violations des droits de l'Homme, car, selon elle, ces droits constituent des lignes rouges qui ne doivent pas être franchies.

Elle a, à cet égard, souligné la détermination de l'exécutif régional basque à soutenir toutes les questions liées aux droits de l'Homme, afin de protéger et de défendre ces droits, en particulier ceux liés aux libertés de circulation et d'expression, et de lutter contre toutes les pratiques qui leur portent atteinte.

Pour sa part, la directrice générale des droits de l'Homme de l'exécutif régional, Monica Hernandez, a mis en avant l’importance de cette rencontre, qui lui a permis de prendre connaissance des souffrances endurées par les victimes du polisario et les atrocités et tortures qu'elles ont subies dans les camps du Tindouf, en territoire algérien.

Mme Hernandez a affirmé que la Direction générale des droits de l'Homme de l'exécutif régional veillera à étudier tous les aspects liés au dossier qui leur a été présenté par la délégation de la société civile des provinces du Sud, qui contient des photos et des documents qui renseignent sur les exactions commises par le polisario à l'encontre des civils sahraouis, ainsi que des nombreux cas de disparition et de sévices subis.

De son côté, la délégation de la société civile des provinces du Sud, qui était composée des présidents de l'Association des portés disparus au polisario (APDP), Dahi Aguai, et de l'Association sahraouie pour la défense des droits de l'Homme, Ramdan Masoud, ainsi que de Mme Jmaiaa Yassine et de Mohamed Mokhtar Al Alyin, victimes de la torture et la séquestration, ont dénoncé les crimes et exactions commis par les tortionnaires du polisario à l'encontre des populations sahraouies séquestrées dans les camps de Tindouf.

Les membres de la délégation ont également évoqué les décisions de la justice espagnole concernant les plaintes déposées par les victimes contre des dirigeants des séparatistes.

Ils ont, à cet égard, exhorté le gouvernement régional du Pays Basque à soutenir leurs revendications et à les aider à faire valoir les droits des victimes.

Les contenus liés

Les articles à la une