Plus de résultats
En ce moment
Essaouira : Le rôle des ultras de l'USMA dans la réussite des marches à Alger r…
Festival Gnaoua et Musiques du Monde

Essaouira : Le rôle des ultras de l'USMA dans la réussite des marches à Alger raconté par l'actrice Nadia Kaci

Modifié le

Longtemps considérés comme des hooligans, les ultras de l’Union sportive de la médina d’Alger (USMA) ont réussi à faire tomber les préjugés et gagner l’estime et le respect de tout un peuple qui était, il y a tout juste quelques mois, complètement désespéré. C'est ce qu'a affirmé vendredi 21 juin l'actrice algérienne Nadia Kaci, lors du forum des droits de l'Homme à Essaouira, organisé en marge du festival Gnaoua.

Agités depuis le 16 février 2019, les Algériens ont jusqu’aujourd’hui réussi à manifester pacifiquement dans les rues grâce aux supporters de l’USMA, "experts" dans la gestion des foules. Intervenant lors d’un panel organisé à l’occasion de la 8ème édition du Forum des droits de l’Homme d’Essaouira sous le thème "Violences, entre origines et matérialisations actuelles", Nadia Kaci a tenu à rendre hommage à Ouled El Bahdja, dont le chant de tribune, la Casa del Mouradia, est devenu l’hymne de la contestation algérienne.

Pour Nadia Kaci, les supporters de l’USMA disposent d’un savoir-faire que la société civile a perdu après la décennie noire d’Algérie des années 1990 où de nombreux intellectuels ont été forcés à s’exiler et contraints au silence par la censure et l’oppression des autorités. "Initiée par l’ex-président du pays Abdelaziz Bouteflika en 1999, la concorde civile a mis fin à la guerre, certes, mais elle a plongé le pays dans le chaos et la pauvreté au point qu’on a tous perdu espoir. Grâce aux supporters des Rouges et Noirs qui sont la locomotive de la contestation, nous avons pu renaître de nos cendres et unir nos forces pour réclamer la fin du régime Bouteflika", a-t-elle dit avec beaucoup d’émotion.

 

C’est aujourd’hui que l’Algérie peut parler de réconciliation nationale, estime l’actrice. "On était tous contents de manifester dans la rue dans une ambiance plutôt chaleureuse pour protester et dire au gouvernement ce qu’on pense réellement. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les manifestations se déroulent aussi paisiblement que possible et sans incident. Les supporters de l’USMA n’ont pas cessé de rappeler tout au long des manifestations les principaux mots d’ordre qui sont solidarité et paix, c’est ce qu’a fait que le peuple est resté soudé", explique-t-elle.

 

L’actrice algérienne a également exprimé son émerveillement quant à l’esprit créatif des supporters qui formaient d’impressionnants "tifos" dont les slogans étaient comme une sorte de feuille de route pour l’ensemble des manifestants.

Ce phénomène n’est pourtant pas inédit. Lors du "printemps arabe", les ultras égyptiens et tunisiens étaient les premiers à investir la rue et partager leurs "expériences" avec leurs compatriotes.

Les contenus liés

Les articles à la une