Plus de résultats
En ce moment
Lâcher de ballons à la place Jemaâ El Fna à l'occasion du 16ème Congrès nationa…
Enfance

Lâcher de ballons à la place Jemaâ El Fna à l'occasion du 16ème Congrès national des droits de l'enfant

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
Modifié le

Des ballons rouges et verts ont coloré, mercredi le ciel de la place mythique de Jemaâ El Fna, à l'occasion de la 16ème édition du Congrès national des droits de l'enfant, organisée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et la présidence effective de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem.

Cette action symbolique, qui s'est déroulée en présence notamment de la Directrice Exécutive de l'Observatoire National des Droits de l'Enfant (ONDE), Mme Lamia Bazir, de l'Ambassadeur Représentant Permanent du Maroc auprès de l'ONU, Président du Conseil Exécutif de l'UNICEF, M. Omar Hilale et du Secrétaire Général du Parlement Arabe de l'Enfant, M. Ayman Othman Al-Barout, intervient aussi en célébration des 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE) et du 20ème anniversaire du Parlement de l'Enfant.

Cet événement grandiose, qui a réuni des enfants parlementaires, se veut également un plaidoyer en faveur de l’enfance, à travers la promotion de la culture des droits des enfants et le soutien de toutes les initiatives favorisant la protection de cette catégorie sociale en concertation avec les divers partenaires.

Cette manifestation, qui vise la sensibilisation à l'importance des droits des enfants, a suscité un grand intérêt et une admiration impressionnante auprès des visiteurs de la place mythique de la cité ocre et porté un message fort à l'adresse de la communauté internationale quant à l'impératif de la protection et de la consécration des droits de l'enfant.

La séance d'ouverture de cette 16ème édition du Congrès national des droits de l'enfant a été marquée par des témoignages de jeunes enfants prodiges marocains qui se sont brillamment illustrés dans divers domaines notamment, l’éducation, la science, l'art, la musique et l'innovation.

Initié par l'Observatoire National des Droits de l'Enfant (ONDE), ce conclave, qui se poursuit jusqu'au 23 novembre, se veut l'occasion de célébrer les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE), de dresser le bilan de la situation de l'enfance depuis la ratification de la CIDE par le Maroc et de mobiliser les forces vives du Royaume pour mettre l'enfant au centre du nouveau modèle de développement.

Le Congrès national des droits de l’enfant, dans une démarche à la fois rétrospective et prospective, constitue cette année un événement d’envergure nationale et internationale auquel prennent part plus de 3.000 participants, parmi lesquels les membres de l’Exécutif, des responsables publics, des personnalités onusiennes, des représentants de la société civile et du secteur privé et les enfants eux-mêmes, notamment les enfants parlementaires qui célébreront, dans ce cadre, les 20 ans du Parlement de l’enfant.

Cet événement s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle dynamique insufflée par l’ONDE pour catalyser les actions futures des hauts responsables et des experts de la question de l’enfance aux niveaux national et africain.

L’objectif ultime est d’ériger l’enfant en priorité nationale, en engageant les parties prenantes à adopter une nouvelle approche qui devra désormais être axée sur les résultats, avec pour finalité de faire de l’enfant, première richesse du pays et du Continent, un levier de développement.

Les conclusions et engagements qui seront pris à Marrakech constitueront une nouvelle feuille de route intégrée, permettant ainsi au Maroc d’optimiser son potentiel humain, véritable richesse immatérielle qui accompagne la réalisation de ses ambitions économiques, politiques, sociales et culturelles.

Les contenus liés

Les articles à la une