Plus de résultats
En ce moment
La Vallée d’Ait-Bougmez veut adopter les bonnes pratiques du développement dura…
Environnement

La Vallée d’Ait-Bougmez veut adopter les bonnes pratiques du développement durable

Sanae TalebSanae Taleb

A l’occasion de la Journée mondiale de le Terre célébrée annuellement le 22 avril, un collectif de 15 associations locales actives dans la Valée d’Ait-Bougmez compte sensibiliser environ 2500 élèves sur le développement durable et les premiers gestes à apprendre pour protéger son environnement.  

Durant deux jours, les 22 et 23 avril, les élèves de 24 Douars de la Valée d’Ait-Bougmez dans la province d’Azilal dans la région de Beni Mellal-Khénifra pourront bénéficier d’une formation et des ateliers sur des thématiques différents et qui touchent l’environnement, la propreté et le développement durable.

« Notre activité se tiendra en partenariat avec la direction régionale de l’Environnement et de développement durable et l’Agence du Bassin hydraulique de Oum Er Rbia et les établissements scolaires de la province. La commune de « Tabant », le centre de cette grande zone rurale pourra ainsi s’équiper en poubelles publiques avec une grande collecte des déchets », explique Haddou Mouzoun, président de Vivante d’Ait-Bougmez, l’une des associations organisatrices de cette initiative.

 « Peu fréquentée par les Marocains, la Valée d’Ait-Bougmez est mondialement connue sous l’appellation de la « Valée heureuse ». Dans ce cadre, notre volonté est de donner tout son sens à cette appellation pour que la jeune génération s’approprie la protection et la propreté de son environnement ».

Il s’agit de la deuxième édition de cette initiative. Avec environ 14.000 habitants, « Valée heureuse » du grand Atlas,  reçoit annuellement des milliers de touristes, les 15 associations participantes à cette campagne de sensibilisation ont pour objectif d’aller dans chacun des 14 Douars de la province pour inculquer aux habitants la culture du développement durable. Pour eux une croissance économique via le secteur touristique ne peut se faire au détriment de l’écosystème environnemental.

 

Les contenus liés

Les articles à la une