Plus de résultats
En ce moment
La police administrative de Casablanca boucle une année d’exercice, un "bilan t…
Sécurité

La police administrative de Casablanca boucle une année d’exercice, un "bilan très honorable"

2M.ma2M.ma

Le 4 juillet dernier, la police administrative de Casablanca a bouclé un an après sa généralisation sur l'ensemble du territoire de la commune, avec ses 16 arrondissements, et un an également après le début officiel de son action. Dans un communiqué, la Commune de Casablanca qualifie de « bilan très honorable », cette première année d’exercice.

Après une phase pilote réussie dans deux préfectures d’arrondissements qui sont, Anfa et Moulay Rachid, et cinq arrondissements, à savoir, Anfa, Sidi Belyout, Maârif, et Moulay Rachid, Sidi Othman, la police administrative a été élargie, le 4 juillet 2019, à l’ensemble du territoire de Casablanca, avec ses 16 arrondissements et pas moins de 150 fonctionnaires dont un médecin, deux ingénieurs et deux administrateurs hors-cadre, triés sur le volet et à l’issue d’une procédure de sélection et de formations théorique et pratique, sur le terrain.

Ce nouveau corps, en un an d’activité sur l’ensemble du territoire de Casablanca, a effectué 20.249 visites et établi 11.453 procès-verbaux. Quant aux opérations de sensibilisation, les agents de la police administrative en ont mené 8.796.

Ainsi, dans le détail, la police administrative a réalisé 500 visites auprès des boucheries, elle a recensé 351 points noirs de déchets divers, environ 143 opérations d’évacuation du domaine public communal occupé ont été réalisées sur l’ensemble du territoire de la ville, presque 4.854 affiches publicitaires ont été retirées des poteaux auxquels elles étaient accrochées, 1.455 visites de chantiers d’urbanisme ont été effectuées.

La police administrative de Casablanca travaille sous la supervision directe de la présidence du Conseil de la commune, avec l’accompagnement, l’assistance technique et juridique et le soutien logistique de la société de développement local (SDL) Casa Prestations. La mise en place de la police administrative s’inscrit dans le Programme d’action communale de Casablanca, à travers son axe premier, celui du développement durable.

En effet, le rôle de cette police consiste à servir la population, essentiellement dans les domaines de l’hygiène, de la propreté et de la sécurité publique, en plus du contrôle de l’occupation du domaine public communal.

Une fois recrutés, les agents de la police administrative reçoivent un uniforme dédié, une carte professionnelle, un portable et des tablettes connectées, en plus de voitures de fonction estampillées « Police administrative ».

L’équipement informatique et numérique permet ainsi de procéder à des contrôles « intelligents », en temps réel, avec établissement régulier de bases de données.

Il est à rappeler que depuis la survenue de l’actuelle pandémie de Covid-19, et dans les circonstances exceptionnelles qu’elle a induites, la police administrative accompagne les efforts déployés par la commune de Casablanca pour lutter contre le virus, et s’est mobilisée pour multiplier les actions de sensibilisation, en collaboration avec les autorités locales.

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une