Plus de résultats
En ce moment
La HACA signe un accord de partenariat avec son homologue burkinabé le CSC
Médias

La HACA signe un accord de partenariat avec son homologue burkinabé le CSC

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) et le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) du Burkina Faso ont signé, mardi, un accord de partenariat destiné à renforcer et à consolider leur coopération bilatérale.

En vertu de cet accord, conclu à Ouagadougou par la présidente de la HACA, Latifa Akharbach, et le président du CSC, Mathias Tankoano, la partie marocaine met à la disposition de son homologue burkinabè de logiciel de monitoring ""HACA Media Solutions"(HMS), exclusivement pour les besoins de l’exercice par le CSC de ses attributions légales de suivi des services de radiodiffusion sonore et télévisuelle.

Le logiciel permet, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, la réception des programmes audiovisuels, sonores et télévisuels édités par les services opérant sur le territoire burkinabè, leur enregistrement, leur stockage et archivage sur la plateforme technique centrale installée au siège du CSC.

La HACA procèdera dans ce sens au déploiement et à l’installation du logiciel avec toutes les configurations nécessaires et à leur mise en service sur les postes de la plateforme technique du CSC.

L’installation et le démarrage de la mise en service seront effectués au sein de la plateforme de réception et de suivi des programmes audiovisuels installée, dans une première étape, au siège du CSC à Ouagadougou avant d’être étendue à cinq régions burkinabè: Bobo-Dioulasso, Fada N’Gourma, Dori, Ouahigouya, Djibo).

A l’issue de la cérémonie de signature dudit accord, La présidente de la HACA, Latifa Akharbach, a été reçue en audience, mardi, au siège de la Primature du Faso par le Premier ministre burkinabè, Christophe Dabiré.

Lors de cette entrevue, Dabiré s’est félicité de la contribution des deux régulateurs, marocain et burkinabè, à la dynamique de coopération Sud-Sud prônée par les dirigeants des deux pays, SM le Roi Mohammed VI et le président, Roch Marc Christian Kaboré.

Il a, en outre, estimé que la communication est un domaine d’échange d’expériences entre Africains qui relève d’une grande importance en raison de l’impact social des médias.

Pour sa part, Akharbach, qui était accompagnée du chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Ouagadougou, Kamal Mejahdi, et de Najib Bouezmarni, directeur des systèmes d’information à la HACA, a souligné que la convention de partenariat, signée entre la HACA et le CSC du Burkina Faso a une portée démocratique, tout en saluant la dynamique de diversification et d’ouverture que connait le paysage médiatique dans le "Pays des hommes intègres".
 

 

Après la cérémonie de signature de l'accord de partenariat entre la HACA et son homologue du Burkina-Faso, Mme Akharbach a été reçue en audience, au siège de la Primature du Faso par le Premier ministre burkinabè, Christophe Dabiré.

Lors de cette entrevue, M. Dabiré s’est félicité de la contribution des deux régulateurs, marocain et burkinabè, à la dynamique de coopération Sud-Sud prônée par les dirigeants des deux pays, SM le Roi Mohammed VI et le président, Roch Marc Christian Kaboré. 

Il a, en outre, estimé que la communication est un domaine d’échange d’expériences entre Africains qui relève d’une grande importance en raison de l’impact social des médias. 

Pour sa part, Mme Akharbach, qui était accompagnée du chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Ouagadougou, Kamal Mejahdi, et de Najib Bouezmarni, directeur des systèmes d’information à la HACA, a souligné que la convention de partenariat, signée entre la HACA et le CSC du Burkina Faso a une portée démocratique, tout en saluant la dynamique de diversification et d’ouverture que connait le paysage médiatique dans le "Pays des hommes intègres".

 

Les contenus liés

Les articles à la une