Plus de résultats
En ce moment
Maroc: Le 15ème anniversaire de l'INDH sous le signe de la mobilisation face au…
INDH

Maroc: Le 15ème anniversaire de l'INDH sous le signe de la mobilisation face au coronavirus

2M.ma/Map2M.ma/Map

L'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) a alloué des allocations financières à titre exceptionnel et mis à disposition l'ensemble de ses centres, ses ressources humaines et ses moyens logistiques dans le cadre d'une série d’actions de soutien destinées à atténuer les effets de l'épidémie de coronavirus au niveau des différentes préfectures et provinces du Royaume.

L'anniversaire du lancement par Sa Majesté le Roi Mohammed VI de l'INDH, célébré le 18 mai, coïncide cette année avec les mesures préventives adoptées par les autorités marocaines pour lutter contre la pandémie de la COVID-19.

Sous le signe: "Tous unis et mobilisés pour atténuer les répercussions de la pandémie de coronavirus et poursuivre le processus de développement du capital humain", l’INDH a entrepris une multitude d'initiatives à la mesure des circonstances exceptionnelles dictées par la conjoncture actuelle.

À cet égard, l’INDH s'est engagée à allouer des allocations financières à titre exceptionnel et à utiliser tous ses centres, ressources humaines et moyens logistiques pour prendre un ensemble de mesures visant à atténuer les effets de l'épidémie de la Covid-19 au niveau des préfectures et des provinces.

En parallèle, un programme télévisé éducatif quotidien à destination des enfants du préscolaire, est diffusé sur certaines chaînes du pôle public.

Au cours de l'année écoulée, l’INDH a lancé une série d'initiatives. Dans ce cadre, SM le Roi a inauguré la première plateforme des jeunes Argana pour l’écoute et l’orientation, une initiative qui s'inscrit dans le cadre du programme III de l’INDH "Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes".

Cette plateforme se veut un espace pour aider les jeunes à réaliser leurs aspirations et ambitions, en leur fournissant divers outils qui leur permettent de stimuler leur esprit entrepreneurial et de faciliter leur accès au marché du travail, leur assurant ainsi une meilleure intégration socio-économique.

La même année, les premières Assises nationales du développement humain ont été organisées à Skhirate sous le thème "Développer la petite enfance, un engagement envers l’avenir”. Ces assises ont été marquées par la tenue de plusieurs ateliers axés sur divers aspects de la petite enfance, ainsi que des panels ayant regroupé de nombreux chercheurs et académiciens marocains et étrangers.

Les travaux de ces Assises ont réuni plus de 500 participants représentant des institutions et instances nationales et internationales, la société civile, les collectivités territoriales et le secteur privé. De même, un Hackathon sur le thème de la petite enfance a été organisé sur l’ensemble du territoire du Royaume en amont des Assises, avec la participation de 600 concurrents.

Par ailleurs, plus de 640 comités territoriaux de développement humain ont été créés sous leur nouvelle forme (12 comités régionaux, 83 comités provinciaux et 545 comités locaux de développement humain), afin de mettre en œuvre le principe de bonne gouvernance. Ainsi, les collectivités territoriales assument chacune, selon leurs missions, leur rôle de diagnostic territorial, de planification, de programmation et de mise en œuvre des projets, en plus de la préparation de 545 diagnostics participatifs, dont les résultats ont permis la programmation des projets réalisés en 2019.

D'autre part, l'INDH a organisé au cours de la même année, des ateliers en faveur de différents acteurs nationaux et internationaux afin d'étudier et de définir le concept de toutes les composantes structurelles de l'Indice de Développement Humain (IDH) et de l'Indice de Capital Humain (ICH), qui ont permis l'élaboration de concept-notes qui ont été diffusés dans toutes les provinces et préfectures du Royaume.

Dans le même contexte, le principe de contractualisation avec des partenaires et associations de premier plan a également été activé, en particulier dans le domaine de l'enseignement préscolaire, du soutien scolaire et de l'axe “santé et nutrition maternelle et infantile”, pour lequel une campagne nationale a été organisée en vue de sensibiliser à l'importance de la petite enfance.

Un accord tripartite a été, par ailleurs, conclu entre l'INDH, le ministère de la Santé et l'UNICEF, pour établir un système de santé communautaire visant à réduire le taux de mortalité chez les mères, les nouveau-nés, les nourrissons et les enfants, et pour lutter contre les retards de croissance et la malnutrition.

L'INDH a également élaboré une nouvelle stratégie de communication pour la phase III de l'Initiative, à travers la mise à jour de son site web, ainsi qu'en créant ses propres pages sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, YouTube, Twitter) dans le but de déployer de nouveaux mécanismes de proximité. Le nombre de followers de l’INDH est estimé à 35.480, avec une audience de 7.913.196.

L’INDH a également assuré le suivi de la mise en œuvre effective des programmes de la phase III. Des visites de terrain ont été organisées avec notamment la participation aux travaux du Comité local de développement humain d’Imilchil en compagnie d'une délégation d'experts internationaux.


 

Les contenus liés

Les articles à la une