Plus de résultats
En ce moment
Journées Euromed : La question du genre est une problématique liée aux respects…
Société

Journées Euromed : La question du genre est une problématique liée aux respects des droits de l’homme

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

La question du genre est une problématique liée aux respects des droits de l'homme, qui interpelle sur la place réelle de l’égalité des sexes dans les droits humains et au sein de la société, a indiqué, jeudi à Rabat, Chafiaa Djouadi, ambassadrice de la paix et experte en genre.

Intervenant lors d'une table ronde tenue dans le cadre de la journée euro-méditerranéennes pour l’engagement de la jeunesse et des femmes contre les violences extrêmes et la radicalisation, sous le thème "Les droits fondamentaux et la question du genre", Mme Djaoudi a relevé que pour améliorer les pratiques concernant les femmes et les jeunes en matière de prévention de l'extrémisme violent, trois postulats devront être pris en compte.

Le premier postulat consiste à voir les jeunes non pas comme adultes en devenir mais comme acteurs du présent, la question du genre comme problématique des droits humains en est la deuxième et enfin les femmes qui peuvent être autant victimes de violences que "agentives” (actrices), a-t-elle expliqué.

Pour Mme Djouadi, les nouvelles technologies ont réinventé la démocratie par la "révision" des frontières, offrant ainsi un espace de liberté et d’ouverture, "qui est martyr des discours haineux et discriminatoires", le rendant ainsi un espace incontrôlable, nécessitant une régulation et une maîtrise dans le respect des droits humains.

De son côté, le président de l'Association malienne pour la promotion de la citoyenneté numérique, Daly Hamady Diallo, a signalé que l’éducation a été victime de la radicalisation et de la violence, causant la fermeture de près de 1000 écoles au Mali. Pour sa part, Fatima Khachi, de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée en Italie, a affirmé que les médias jouent un rôle essentiel dans la promotion des clichés "positifs" sur la gente féminine.

Le co-titulaire de la Chair l’Unesco sur la prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent et professeur des arts visuels à l’université Concordia au Canada, Vivek Venkatesh a, quant à lui, souligné l'importance de créer un espace de collaboration et de partage au sein de la société afin de promouvoir les comportements pro-sociaux qui permettront d'accepter les différences.

Il est important de ne pas tomber dans le piège de la hiérarchie des connaissances et de s’engager dans la co-création pour une discussion autour des droits humains et du respect des libertés humaines, a estimé le professeur canadien.

Évoquant l’importance de mettre en place une démarche inclusive dans le développement des dispositifs et partenariats sur la question de la prévention primaire de la radicalisation et l'extrémisme violent, M. Venkatesh a relevé que la résilience communautaire se détruit de l'intérieur en favorisant les voix des personnes marginalisées et laisser l’espace pour avoir un dialogue pluraliste.

De son côté, le représentant national Maroc et responsable développement volontariat international Afrique du Nord-Moyen-Orient, Rémy Hallegouet, a signalé que grâce à leur détermination, les femmes arrivent à se positionner devant la gente masculine dans le domaine du volontariat. On constate que de plus en plus de femmes se proposent pour faire du volontariat, au Maroc et en France, dépassant ainsi le nombre d’hommes, a révélé M. Hallegout.

Le séminaire des journées euro-méditerranéennes pour l’engagement de la jeunesse et des femmes contre les violences extrêmes et la radicalisation est une rencontre pour enrichir la réflexion et améliorer les pratiques concernant le rôle des femmes et des jeunes en matière de prévention de l'extrémisme violent.

Organisée sous l’égide de la Chaire Unesco (Recherche, prévention sociale, etc.), ce séminaire qui s'est tenu du 12 au 13 décembre 2019 au centre des formations et des rencontres nationales à Rabat, avait connu  la participation d’une pléiade de professeurs universitaires, experts, chercheurs, étudiants et acteurs associatifs nationaux et internationaux.
 

Les contenus liés

Les articles à la une