Plus de résultats
En ce moment
Frais scolaires : Un groupe privé à Agadir donne l’exemple
Enseignement

Frais scolaires : Un groupe privé à Agadir donne l’exemple

2M.ma2M.ma

Dans un élan de solidarité et pour alléger le poids des charges sur les parents de ses élèves, le groupe scolaire privé Adrar à Agadir,  dans ce contexte de crise liée à la pandémie de Coronavirus, a décidé de ne pas encaisser les frais de scolarité des deux mois d’avril et de mars.

« Notre école se trouve au milieu d’une résidence de logements économiques, l’idée se nourrissait petit à petit chez-nous en suivant les cours à distance et en entrant virtuellement chez nos élèves en ce temps de confinement. Découvrant que la plus part des parents travaillent dans le secteur informel, nous avons décidé de les soulager des charges de scolarisation pour les deux mois à venir », explique à 2M.ma, Najib Choukri, gérant et l’un des trois associés du groupe Adrar.

Le groupe scolaire Adrar en est à sa première année d’activité. Il assure trois niveau scolaires, à savoir, le préscolaire, le primaire et le collège pour plus de 100 élèves.

Najib Choukri tient à préciser, par ailleurs, que malgré les charges, notamment, les salaires des enseignants qui dispensent des cours à distance, les trois associés du groupe ont pu prendre la décision car « ils ont d’autres sources de revenus. Toutes les écoles ne peuvent pas prendre une telle décision qui n’est pas si évident ».  

Les contenus liés

Les articles à la une