Plus de résultats
En ce moment
Enseignement préscolaire : 800.000 enfants bénéficiaires en 2018-2019
Enseignement

Enseignement préscolaire : 800.000 enfants bénéficiaires en 2018-2019

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Le nombre d'enfants bénéficiaires des prestations de l'enseignement préscolaire est passé de 699.265 en 2017-2018, soit 49,60% des enfants d'âge préscolaire, à environ 800.000 (55.76%) en 2018-2019, a indiqué, le ministre de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi.

S'exprimant à l'occasion de la rencontre nationale pour la présentation du bilan du "Programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire: année 2018-2019", Amzazi a affirmé que plus de 100.000 nouveaux enfants ont été enregistrés au titre de cette année, alors que le taux de scolarisation a gagné plus de six points.

Le nombre d'éducateurs est passé de 36.903 en 2017-2018, à 38.058 en 2018-2019, soit la mobilisation de plus de 1.150 nouveaux éducatrices et éducateurs, a-t-il précisé.

Il a, également, fait savoir que cette année scolaire a été marquée par la mise en place d’un nouveau système d'information "Raed", dédié à la gestion et au suivi dudit programme au niveau régional et provincial, ainsi que la conclusion de nombreux partenariats avec les différents intervenants concernés, afin de mettre en œuvre le programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire, en particulier dans les milieux rural et périurbain, notamment en ce qui concerne la formation des éducateurs, l'équipement et la construction des classes pour le préscolaire.

Il a cité, dans ce sens, la convention cadre de partenariat et de coopération entre le ministère de l'Intérieur-INDH et le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui vise à soutenir l'enseignement préscolaire dans les milieux rural et vulnérable, particulièrement en ce qui concerne le développement de l'offre éducative pour les enfants de 4 à 5 ans.

Le ministère de l'Intérieur prend en charge, en vertu de ce partenariat, la construction de 10.000 unités d'enseignement préscolaire et la réhabilitation de 5.000 autres dans les zones rurales et vulnérables, avec une contribution pour couvrir les dépenses de leur gestion pendant deux ans.

Le ministère s'est attelé, également, à préparer une mallette pédagogique au profit des éducateurs, incluant des guides portant sur les domaines de l'éducation, la gouvernance, la mise à niveau de l'enseignement préscolaire et les mesures transversales, a-t-il ajouté.

Il a, également, réitéré la détermination du ministère à poursuivre ses actions dans le cadre de ce grand chantier national, en développant progressivement l'offre éducative à l'horizon 2027-2028 et à réviser et à mettre à jour la loi 05.00 en tant que loi fondamentale de l'enseignement préscolaire. Le ministre a, dans ce sens, rappelé l'approbation en commission par la chambre des représentants du projet de la loi-cadre n° 51.17 relative au système de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, qui "permettra à notre pays, pour la première fois de son histoire, de se doter de ce cadre de référence contraignant pour tous et garant de la pérennité de la réforme et de la réalisation de nos aspirations".

De son côté, la représentante de l’UNICEF au Maroc, Giovanna Barberis, a salué le travail du ministère dans le cadre du programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire, soulignant le soutien apporté à ce secteur stratégique pour réaliser la généralisation et assurer les normes de qualité.

Mme Barberis a mis en avant le progrès réalisés en matière de la généralisation de l'enseignement préscolaire, de l'instauration de l'équité, de la diversification des approches adoptées et de l'adoption de la discrimination positive à l'égard de certaines catégories d'enfants, soulignant la nécessité d'adopter un enseignement préscolaire intégré et de qualité. Elle a, en outre, appelé à un financement durable de ces chantiers afin de contribuer au renforcement des compétences des acteurs décentralisés et des personnes œuvrant dans le domaine de l’éducation préscolaire, estimant que le succès du chantier de l'enseignement préscolaire est une réussite pour le secteur de l'enseignement en général.

Cette rencontre a été marquée par la projection d'un film institutionnel sur les axes et les objectifs du Programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire en 2018-2019 et le bilan d'une année depuis son lancement.

Les contenus liés

Les articles à la une