Plus de résultats
En ce moment
Domaine de l'eau: Entretiens à Washington entre Amara et le secrétaire au Comme…
Politique

Domaine de l'eau: Entretiens à Washington entre Amara et le secrétaire au Commerce et d'autres responsables US

2M.ma/Map2M.ma/Map

Le ministre de l'Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, a eu des entretiens, lundi à Washington, avec le Secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, et d'autres responsables américains, axés sur l'examen des perspectives de coopération dans le domaine de l'eau.


Au cours de ses discussions avec M. Ross, en présence de l’Ambassadeur de SM le Roi aux États-Unis, Lalla Joumala Alaoui, le ministre a passé en revue les différents aspects des relations entre le Maroc et les Etats-Unis en matière de commerce et des investissements, à la lumière de l'accord de libre-échange, dont la signature en 2004 a été une étape très importante dans les relations bilatérales.


M. Amara a aussi mis en avant les réalisations du Maroc en matière d'eau, qui fait l'objet d'une politique publique ambitieuse sur Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, soulignant, à ce propos, les changements institutionnels, législatifs, réglementaires, les aspects techniques, financiers et de gouvernance ainsi que le savoir-faire que le Royaume a accumulés depuis le lancement de la politique des barrages en 1967 par Feu SM Hassan II.


Dans une déclaration à la MAP à l'issue de cette rencontre, le ministre a indiqué avoir évoqué avec son interlocuteur US les attentes du Maroc d'élaborer un substrat de coopération surtout en matière de collecte et d'analyse des données et de leur projection dans le futur. 


La grande problématique posée par les changements climatiques porte sur l'évolution des précipitations, de la sécheresse, des nappes phréatiques et des écosystèmes aquatiques, un secteur dans lequel les Américains sont en avance, a-t-il expliqué.


"Disposer de telles données aide à faire des conclusions fiables qui permettent de nous orienter sur la nature des investissements que ce soit en matière de barrages, de dessalement de l'eau de mer, ou de transfert de l'eau", a-t-il ajouté. 


A ce sujet, M. Ross a réitéré "son engagement de nous faciliter la tâche et nous a invité à prendre part à deux grands forums globaux sur la problématique de l'eau qui se tiendront du 21 au 23 septembre à Chicago (nord), et du 29 septembre au 02 octobre 2019 à Houston (sud)", a indiqué M. Amara.


Le ministre a également fait part de la volonté du Maroc de profiter de l'expérience américaine en matière de dessalement de l'eau de mer et de recyclage des eaux usées, plus particulièrement les avancées technologiques qui permettent de réduire les coûts, mettant en avant l'avantage dont dispose le Maroc, à savoir celui des politiques en matière des énergies renouvelables, qui permettent déjà d'optimiser les coûts au mètre cube.


Sur un autre registre, le ministre, qui conduit une délégation composée du Directeur général de l’Office national de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE), des directeurs centraux et de hauts responsables du ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, a tenu une réunion avec le secrétaire adjoint à l'Intérieur, chargé de l’Eau et des Sciences, Timothy R. Petty.


Au cours de cette réunion, M. Amara a présenté un exposé détaillé sur la politique publique de l'Eau au Maroc, suivi d'une discussion sur les aspects techniques, juridiques, managériaux et de l'approche participative entre les différents intervenants.


Les deux parties ont convenu de travailler sur un mémorandum d'entente qui permettra de définir les axes de coopération entre les deux pays.


Par la suite, M. Amara a tenu une réunion avec des responsables de l’Administration nationale de l’Aéronautique et de l’Espace (NASA), axée principalement sur la collecte de données.


Lors de cette rencontre, les responsables de la Nasa ont remercié la partie marocaine pour les contributions utiles du Royaume dans plusieurs programmes de l'Agence et émis le souhait que des experts marocains prennent part à certains aspects du nouveau programme Lunaire de l'Agence spatiale américaine.


La délégation marocaine s'est ensuite réunie avec des dirigeants de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), avec laquelle le Maroc entretient une coopération de longue date. A cette occasion, le ministre a proposé à la partie américaine "un nouveau canevas de coopération doté d'une valeur ajoutée et adapté aux spécificités du Maroc".


Après cette journée riches en rencontres officielles, le ministre et la délégation l'accompagnant se rendent mardi à Phoenix, dans l’Etat de l’Arizona (ouest), pour visiter le Central Arizona Project (CAP), important ouvrage hydraulique qui permet le transfert d’eau du bassin du Colorado vers le centre et le sud de l’État d’Arizona. Au programme figure une autre visite au barrage Hoover, pièce maitresse du CAP.


Le ministre s’entretiendra avec les hauts responsables de cet ouvrage d’eau qui permet la régularisation des eaux de la rivière du Colorado, la production de l'énergie hydroélectrique, l'irrigation des terres agricoles et l'approvisionnement en eau potable.


Enfin, M. Amara visitera dans la côte sud de la Californie (ouest) des projets de dessalement de l’eau de mer, de déminéralisation des eaux saumâtres et de réutilisation des eaux usées.


Durant ces visites, la délégation marocaine mettra en avant les possibilités de coopération, notamment à caractère technique, avec les institutions américaines.  

Les contenus liés

Les articles à la une