Plus de résultats
En ce moment
Covid-19 :  La désinformation et les "fake news" causent la mort d'au moins 800…
Coronavirus

Covid-19 : La désinformation et les "fake news" causent la mort d'au moins 800 personnes ! (étude)

Les fake news au sujet du nouveau coronavirus se sont multipliées depuis l’apparition du virus fin décembre dernier en Chine. Selon une étude publiée dans l’American Journal of Tropical Medicine and Hygiene, au moins 800 personnes sont décédées dans le monde à cause d’une fausse information selon laquelle le méthanol et les produits de nettoyage à base d’alcool sont un remède contre le virus.

Cette étude estime également que 5800 personnes ont été hospitalisées à cause de cette même fausse information qui circulait massivement sur les réseaux sociaux pendant les premières semaines de la pandémie.

De nombreuses victimes avaient suivi plusieurs conseils « médicaux » comme manger de grandes quantités d'ail ou ingérer de grandes quantités de vitamines pour prévenir l'infection. D'autres ont même bu des substances telles que l'urine de vache. Ces actions avaient toutes «des implications potentiellement graves» sur leur santé, affirment les chercheurs.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont effectué une analyse du contenu des différentes publications au sujet du nouveau coronavirus parues entre le 31 décembre 2019 et le 5 avril 2020 sur les sites Web des agences de vérification des faits, Facebook, Twitter et les journaux en ligne. 

Sur un total de 2 311 publications en 25 langues de 87 pays, 1 856 étaient fausses, soit 82%. Ces publications concernaient la maladie, la transmission et la mortalité du virus (24%), les mesures de contrôle (21%), le traitement et la guérison (19%), la cause de la maladie, y compris son origine (15%), la violence (1%) et d’autres (20 %), précise l’étude.

Selon les chercheurs, la désinformation alimentée par les rumeurs, la stigmatisation et les théories du complot peut avoir des implications potentiellement graves sur l'individu et la communauté si elle est priorisée par rapport aux directives fondées sur des preuves scientifiques.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a elle aussi précédemment déclaré que «l'infodémie» entourant Covid-19 se propageait aussi rapidement que le virus lui-même.

Les contenus liés

Les articles à la une