Plus de résultats
En ce moment
Covid-19: l'UE signe un contrat avec Sanofi-GSK pour l'accès à un vaccin potent…
Covid-19

Covid-19: l'UE signe un contrat avec Sanofi-GSK pour l'accès à un vaccin potentiel

2M.ma avec Agences2M.ma avec Agences

La Commission européenne a annoncé vendredi 18 septembre avoir signé un contrat avec Sanofi-GSK qui permettra à tous les États membres de l'UE d'acheter jusqu'à 300 millions de doses du vaccin élaboré par les laboratoires français et britannique.

En outre, a relevé la Commission, les États membres pourront donner les doses réservées aux pays à revenu faible et intermédiaire.

Il s'agit du deuxième contrat du genre signé par l'exécutif européen après celui conclu avec le groupe pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca. Par ailleurs, la Commission poursuit ses échanges en vue d'accords similaires avec d'autres fabricants de vaccins (Johnson & Johnson, CureVac, Moderna et BioNTech), avec lesquels elle a mené des pourparlers préliminaires.

"Par le contrat conclu aujourd'hui avec Sanofi-GSK, la Commission européenne montre une nouvelle fois son engagement à garantir un accès équitable à des vaccins sûrs, efficaces et abordables, non seulement pour ses citoyens, mais aussi pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables du monde", s'est félicitée la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

 

 

Des accords seront conclus prochainement avec d'autres sociétés, ce qui "nous permettra de constituer un portefeuille diversifié de vaccins prometteurs reposant sur différents types de technologies, augmentant ainsi nos chances de trouver une solution efficace contre le virus", a-t-elle fait savoir.

Le contrat signé avec Sanofi-GSK est financé par l'instrument d'aide d'urgence de l'UE, qui consacre des fonds à la création d'un portefeuille de vaccins potentiels présentant des profils différents et produits par diverses sociétés.

Sanofi et GSK ont entamé des essais de phase I/II sur leur vaccin anti-Covid en septembre, qui seront suivis d'essais de phase III d'ici la fin de l'année 2020. En cas de succès, et sous réserve de considérations réglementaires, les firmes française et britannique espèrent mettre le vaccin à disposition pour le second semestre 2021.

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une