Plus de résultats
En ce moment
Covid-19/ Art : La Galerie «127» à Marrakech propose une visite virtuelle de l’…
Art

Covid-19/ Art : La Galerie «127» à Marrakech propose une visite virtuelle de l’exposition «A Quatre Mains»

2M.ma2M.ma

La Galerie "127" propose une visite virtuelle de l'exposition "A Quatre Mains" des artistes français Sara Imloul et Nicolas Lefebvre et ce, dans l’objectif de rendre l'art accessible au grand public, aux amateurs d’art et collectionneurs durant cette période de confinement sanitaire en raison de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

« Dans l'attente de jours meilleurs et d'avoir le plaisir de vous retrouver, nous vous invitons à une visite virtuelle de l'exposition +A Quatre Mains+ des artistes Sara Imloul et Nicolas Lefebvre, momentanément suspendue », lit-on dans l’affiche de présentation de l’exposition.

En ces circonstances exceptionnelles, les amateurs d’arts auront la possibilité de découvrir à distance et sans avoir à se déplacer, les œuvres exposées dans le cadre de cette exposition, fruit d’une résidence à Marrakech de la photographe Sara Imloul et du sculpteur Nicolas lefebvre.

Accessible à partir du lien :"https://vimeo.com/412055588", cette visite virtuelle permet une immersion dans les séries "les passages" et "Das Schloss" de l’artiste Sara Imloul, ainsi que les œuvres sculpturales, de Nicolas Lefebvre qui crée des pièces en assemblant des objets anciens et des matières de différentes cultures.

Cette exposition, qui fait dialoguer la photographie et la sculpture, tente de rapprocher les visions de deux artistes, fascinés tous les deux par les objets anciens, les formes, les matières et leurs évocations.

Pour Sara Imloul, photographier ses œuvres c’est fixer sur le papier sensible les traces, les vestiges d’époques à un moment où le passé n’a jamais eu autant de poids pour le futur. Elle a, en outre, développé un processus photographique empreint de techniques anciennes et d’expérimentations personnelles qui lui permet de mettre en image son univers mystérieux et onirique.

Dans son laboratoire installé à Dieuze, en Lorraine, l’artiste accorde un soin particulier aux tirages, pièces uniques, ouvragées à la main. Fascinée par la relation charnelle entre matière et lumière, elle accorde une place prédominante au négatif : support de collage.

Nicolas Lefebvre tente, quant à lui, de donner vie à une émotion provoquée par la forme d’une pierre trouvé dans le désert marocain, d’un morceau de bois. Une pièce antique, un bougeoir berbère, ce que la nature a façonné (un coquillage, ses couleurs, ses patines,) peuvent inspirer cet artiste au geste sûr et instinctif. En 2008, il ouvre une galerie d’art où il met en scène d’une manière insolite les peintures, les meubles.

Les contenus liés

Les articles à la une