Plus de résultats
En ce moment
Coronavirus : Mise en place d'une opération de soutien provisoire des ménages o…
Coronavirus

Coronavirus : Mise en place d'une opération de soutien provisoire des ménages opérant dans le secteur informel

2M.ma2M.ma
Modifié le

Le Comité de Veille Economique (CVE), réuni undi 23 mars 2020,  a mis en place des mesures d’accompagnement en faveur du secteur informel directement impacté par le confinement obligatoire.

Selon un communiqué du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration, il a été décidé de la traiter en deux phases les problématiques liées aux effets négatifs de la propagation du nouveau coronavirus sur la vie économique du secteur informel.

Première phase, explique le document, les ménages Ramedistes opérant dans l’informel qui n’ont plus de revenus du fait du confinement obligatoire, peuvent bénéficier d’une aide de subsistance qui sera servie par le fonds Coronavirus créé par SM le Roi, déterminé comme suit : 800 dirhams pour les ménages de deux personnes ou moins ; 1000 dirhams pour les ménages formés de trois à quatre personnes ; 1200 dirhams pour les ménages de plus de quatre personnes.

Pour en bénéficier, le chef de ménage Ramediste devra envoyer son numéro de carte RAMED par SMS, à partir de son téléphone portable, au numéro court suivant 1212. Ces déclarations peuvent se faire à partir de lundi 30 mars 2020 et seules les cartes Ramed valides au 31 Décembre 2019 seront acceptées.

La distribution des aides financières se fera progressivement à compter du lundi 6 avril afin de respecter les mesures préventives dictées par la pandémie, explique le document.

Le numéro 1212 peut également être appelé pour apporter l’assistance aux ménages et répondre à leurs réclamations éventuelles. Toute déclaration volontairement non fondée est passible de poursuites judiciaires, prévient le ministère.

Pour ce qui est de la deuxième phase, elle concerne les non-ramedistes, opérant dans l’informel qui ont perdu leurs revenus à cause du confinement. Le ministère affirme que ces personnes bénéficieront des mêmes montants des aides.

Le lancement d’une plateforme électronique dédiée au dépôt des déclarations sera annoncé incessamment, conclut le document.

Les contenus liés

Les articles à la une