Plus de résultats
En ce moment
Clôture en apothéose du Festival international de Raï d'Oujda
Culture

Clôture en apothéose du Festival international de Raï d'Oujda

2M.ma2M.ma

La 13e édition du Festival international du Raï d'Oujda a pris fin, samedi soir, sur une prestation enflammée de l’artiste algérien Cheb Nesrou qui a gratifié le public d'un florilège de ses chansons des plus sentimentales.

Sur la grande scène du Stade d'honneur, Nesro, de son vrai nom Nassreddine Souidi, a chanté et enchanté le public, composé en grande partie de jeunes, avec un cocktail musical puisé dans son riche répertoire, dont notamment "Ndirk amour", "choufi lmktoub ki lakana", "mabkach Laman" et bien d’autres.

Surnommé le Prince du raï sentimental dans les années 1990, Cheb Nesro a su tenir ses fans en haleine tout le long d’un concert où ils ont repris en chœur avec lui ses célèbres tubes dont "Hbibi gouli mazal tbghini", "Atak Rbi blassa fi galbi" ou encore "Ndirak amour".

"Je suis extrêmement ravi de revenir chanter à Oujda", s’est félicité Cheb Nesro lors de la conférence de presse d’avant-concert, notant que son dernier concert organisé dans cette ville remonte à 1994.

Nesro, qui a renoué avec le paysage artistique après un long retrait de 20 ans, a fait savoir que ses prochains œuvres comprennent deux clips qui seront lancés respectivement en août et en septembre prochains.

"Je profite de cette occasion pour remercier chaleureusement mes frères marocains ayant largement soutenu la sélection algérienne de football lors de cette CAN 2019", a-t-il dit.

Cette soirée a été également marquée par la prestation de la chanteuse marocaine Najat Rajoui qui a invité l’assistance à redécouvrir des chansons marocaines à succès dont "Galbi ana mkwi bnar", "Ana jit j’en ai marre" et "Laayoun Ainya".

Najat Rajoui a été révélée au grand public grâce à sa participation en 2015 à la version arabe de ''The Voice''. Elle est aussi connue depuis sa participation à l’émission de télé-crochet ''Studio 2M''.



Animée par le DJ amine, la soirée de clôture a été égayée par la performance du talentueux Mohamed Adly, qui a délecté l'assistance de plusieurs chansons de son répertoire musical dont "Ndéclaré Nebrik" avant de céder la scène au Cheb Abbes, auteur d’une belle prestation musicale au grand bonheur du public.



Le Festival international du Raï gagne en notoriété et en maturité au fil des éditions et se positionne en grand carrefour et un trait d’union entre les pays maghrébins, indique l’association Oujda Arts, initiatrice de cet événement.

Cette manifestation artistique entend également créer une dynamique économique et touristique locale en faisant valoir les atouts naturels et culturels dont regorge la région de l’Oriental, ajoute-t-on.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 13ème édition du Festival international du Raï, tenue du 16 au 20 juillet à Oujda, a présenté un large éventail de prestations artistiques alliant musique marocaine, rai, rap, reggada, chaabi et autres. 

Les contenus liés

Les articles à la une