Plus de résultats
En ce moment
Propos misogynes d'un animateur radio: Les réponses cuisantes de Choumicha et d…
Société

Propos misogynes d'un animateur radio: Les réponses cuisantes de Choumicha et d'Ibtissam Bouharat

capture d'écran
2M.ma2M.ma
Modifié le

« Va cuisiner, éloigne-toi de l’équipe nationale et occupe-toi de tes affaires. Va regarder Choumicha ou un truc du genre ». Les propos sexistes de l’animateur radio Adil El Omari, qui répondait violemment à une auditrice ayant exprimé des doutes concernant l’avenir des lions de l’Atlas à la CAN 2019, ont provoqué un tollé. A cela, Choumicha Chafay, qui s'est gardée de réagir à chaud, a répondu non sans ironie, en affichant un large sourire aux côtés de la championne olympique Nawal Moutawakkil et de la directrice générale adjointe en charge de l'information à 2M, Samira Sitail

« Pour digérer l’élimination des Lions de l’Atlas et comme on est bonnes qu’à faire la cuisine, et bien me voilà aux fourneaux avec mes amies Nawal El Moutawakel et Samira Sitaïl », a écrit Choumicha sur Twitter, pour recadrer, tout en finesse, l'animateur connu pour des dérapages sexistes.  

 

 

Le même jour, l’ancienne joueuse de football professionnelle Ibtissam Bouharat a choisi de s'adresser plus directement à Adil El Omari. L'ex internationale qui raccroché les crampons en 2017 a profité de la finale du monde de football féminin pour lancer un défi à l'animateur. Dans une vidéo devenue virale, elle a proposé aux journalistes de Radio Mars d'affronter son équipe 100% féminine  

“En tant que femme dans le domaine footballistique, je dénonce fortement vos propos. Le football est un sport universel et chacun a le droit de s’exprimer librement à ce sujet. Je vous invite à venir nous défier, moi et mon équipe 100% féminine. Le perdant devra préparer une recette de Choumicha”, lance l'ancienne joueuse.

Les propos de Adil El Omari continuent à susciter l'indignation des internautes, des personnalités et de la société civile. Dernière réaction en date, celle de l'Association Démocratique des Femmes du Maroc (ADFM) qui annonce dans un communiqué avoir saisi la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA). L'instance qui s'est autosaisie quelques heures après la diffusion de l'émission "Oulamas de Mars", a reçu plusieurs plaintes dans ce sens. 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une