Plus de résultats
En ce moment
Casablanca: Colloque africain sur la qualité de l'éducation de la petite enfance
Education

Casablanca: Colloque africain sur la qualité de l'éducation de la petite enfance

2M.ma2M.ma

 Les travaux du Colloque africain sur la qualité de l’éducation de la petite enfance et la professionnalisation des éducatrices et des éducateurs se sont ouverts, mercredi, à Casablanca, à l'initiative du bureau de l’UNESCO pour le Maghreb.

Cet événement, co-organisé avec le ministère marocain de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l’Organisation internationale du travail (OIT), est destiné à réaffirmer les engagements politiques en faveur d’une éducation à la petite enfance de qualité pour tous.

Le Colloque constitue "une contribution à la mise en œuvre de la cible 4.2 de l'Objectif de développement durable (ODD) sur la protection et l'éducation de la petite enfance, ainsi que de la cible 4.c de l'ODD concernant les enseignants", explique-t-on auprès de la représentation de l'organisation onusienne.

En tant que levier essentiel d’une éducation de qualité, la rencontre accordera une attention particulière au développement et à la gestion du personnel de ce secteur, un point qui doit figurer en bonne place dans la "Déclaration de Casablanca" devant sanctionner ce forum de deux jours.

A l’ouverture de cet événement, le ministre de tutelle, Saaid Amzazi, a rappelé que son département a lancé, en juillet 2018, un programme national ambitieux pour développer l’enseignement préscolaire, dans la perspective de le généraliser dans dix ans.

Les résultats obtenus durant la première année sont "encourageants et prouvent que le défi relatif au développement du préscolaire peut être relevé, à condition de s'armer d'une forte volonté et d'une vision claire, de faire prévaloir les règles de bonne gouvernance et de mobiliser l'ensemble des acteurs et des partenaires", a-t-il insisté, notant que des efforts inlassables sont toujours fournis pour généraliser l’enseignement préscolaire et l’intégrer de façon progressive dans le système primaire.

Le Colloque offre une opportunité pour un échange d'expériences entre pays africains sur les meilleurs moyens de promotion des différents aspects de l’éducation de la petite enfance (pédagogie, espaces éducatifs, équipements, gouvernance, suivi, etc.), d'amélioration de la qualité de la formation des éducateurs et des éducatrices et des conditions de leurs travail, d'autant que leur adhésion et leur engagement restent déterminants pour l'aboutissement de ce projet, a-t-il, d'autre part, fait remarquer.

Dans le même contexte, le directeur adjoint du département des activités sectorielles de l'OIT, Akira Isawa, a relevé que la réalisation d'un tel objectif reste tributaire de la mise en place d’une stratégie commune efficiente, plaidant pour le renforcement des investissements dans le domaine institutionnel pour garantir la qualité de l’éducation de la petite enfance et l’échange des bonnes pratiques.

Pour sa part, la représentante du bureau de l’UNESCO à Rabat, Golda El Khoury a indiqué que le Maroc accorde un grand intérêt à l’éducation de la petite enfance, comme le prouve l’engagement à généraliser l'enseignement préscolaire, appelant à la conjugaison des efforts des pays africains pour aller de l’avant dans ce domaine.

Le Colloque réunit de hauts responsables et des techniciens de 19 pays africains, qui devront échanger, débattre et réfléchir ensemble sur les différentes thématiques relatives à ce type d'éducation et à la professionnalisation de son personnel.

Les contenus liés

Les articles à la une