Plus de résultats
En ce moment
Berkane : Découverte des 1ères preuves d’art rupestre pariétal préhistorique da…
Archéologie

Berkane : Découverte des 1ères preuves d’art rupestre pariétal préhistorique dans la grotte du Chameau à Zegzel

2M.ma2M.ma

Dans le cadre d’un partenariat scientifique entre l’Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine, sous tutelle du département de la Culture, et l’Université Mohammed 1er d’Oujda, d’anciennes gravures rupestres pariétales préhistoriques ont été découvertes dans la vallée de Zegzel à Berkane, dans l’Oriental, annonce le département de la Culture dans un communiqué.

Cette découverte entre dans le cadre d’un projet de coopération internationale en matière de recherche, intitulé « les sociétés des chasseurs-cueilleurs préhistoriques dans la région orientale ».

Il s‘agit de la première découverte en la matière dans la grotte du Chameau à Zegzel, située dans les montagnes de Béni Snassen, qui est considérée comme un important complexe karstique classé patrimoine national en décembre 1953 et qui a fait l’objet de diverses études géologiques, spéléologiques et maintenant archéologiques, ajoute la même source. 

La recherche menant à cette découverte des gravures pariétales de la Grotte du Chameau a été élaborée en décembre 2012 par Hassan Aouraghe de l'Université Mohamed premier, Ramon Viñas de l'Institut de Paleoecologia Humana I Evolució Social, en collaboration avec le Professeur Abdelhadi Feg de l’Université Chouaib Doukkali d’El Jadida ainsi que Pr. Aicha Aoujaâ de l’Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine de Rabat.

A noter que les gravures pariétales de la Grotte du Chameau sont situées sur la paroi nord de la galerie supérieure à une vingtaine de mètres de l’entrée supérieure. Jusqu'à présent, les comparaisons avec d'autres groupes du Maroc ou d'autres régions du Maghreb étaient pratiquement inéxistantes, le seul exemple de cavités souterraines connu au Maroc était celui de la Grotte de Gorâne, près de Safi, où Maurice Antoine, inspecteur des antiquités préhistoriques du Maroc à l’époque, rapportait en 1950 des gravures dans une salle intérieure, près de l'entrée de la cavité, soulignent les chercheurs. 

Cette nouvelle découverte viendra s'ajouter à une série d'anciennes grandes découvertes scientifiques qui contribueront au développement durable de la région.  

Les contenus liés

Les articles à la une