Plus de résultats
En ce moment
BAM : Léger repli des prix immobiliers et transactions au premier trimestre 2019
Immobilier

BAM : Léger repli des prix immobiliers et transactions au premier trimestre 2019

2M.ma2M.ma

Le marché immobilier a été marqué par une  légère baisse des prix et des transactions dans la majorité des grandes villes du Royaume,  durant le premier trimestre de l’année en cours,  selon  l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) élaboré par Bank Al-Maghrib.

«En glissement trimestriel, l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a reculé de 0,7%, recouvrant des replis de 1,1% pour les prix du résidentiel et de 0,4% pour ceux du foncier mais d'une hausse de 0,9% pour ceux des biens à usage professionnel.

Concernant le volume des transactions, il a enregistré une diminution de 12,7% traduisant des baisses de l’ensemble des catégories, avec des taux de 13,4% pour les biens résidentiels, de 12,2% pour les terrains et de 8,5% pour les actifs à usage professionnel», souligne l’institution dans sa dernière note.

En glissement annuel, les prix ont connu un repli de 0,2% reflétant des baisses de 0,3% pour le résidentiel et de 0,5% pour le professionnel, les prix des terrains s’étant accru de 0,3%.

Pour ce qui est des transactions, leur nombre a progressé de 1,1% avec un accroissement de 4,5% pour le résidentiel. En revanche, les ventes des terrains et des biens à usage professionnel ont reculé de 7,4% et de 4% respectivement.

Pour ce qui est du résidentiel, les prix ont reculé de 1,1%, reflétant des baisses de toutes les catégories d’actifs avec des taux de 0,9% pour les appartements, de 1,3% pour les maisons et de 5,1% pour les villas.

Par ville, la tendance baissière est la même dans la majorité des grandes villes du Royaume.

A Rabat, les prix ont reculé de  3,3% en glissement trimestriel, avec des baisses de 2,4% pour le résidentiel et de 11,9% pour les terrains. Les transactions ont également diminué de 11,9%, recouvrant des replis des ventes de 14,8% pour le résidentiel et de 22,5% pour les terrains.

A Casablanca, les prix ont  chuté  de 1,6% d’un trimestre à l’autre, incluant des reculs respectifs de 1,4% et de 6,2% pour le résidentiel et le foncier, et une croissance de 3,9% pour les biens à usage professionnel.

Concernant les ventes, elles ont baissé de 6,5% traduisant essentiellement des diminutions de 7,8% pour les biens résidentiels et de 3% pour les actifs à usage professionnel.

A Tanger, l’indice des prix a reculé de 1,2%, avec essentiellement des diminutions des prix de 2,1% pour les biens résidentiels et de 0,6% pour le foncier.

En revanche à Marrakech, les prix ont connu une croissance de 1% au premier trimestre 2019, intégrant des appréciations de 0,4% pour les actifs résidentiels et de 1% pour les terrains, ainsi qu’une baisse de 0,5% des prix pour les biens à usage professionnel. En parallèle, les transactions se sont contractées de 34,9%, avec notamment des reculs de 33,3% pour le résidentiel et de 40,4% pour le foncier.

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une