Plus de résultats
En ce moment
Afrique : chute remarquable des flux des IDE au premier semestre 2020 (CNUCED)
Economie

Afrique : chute remarquable des flux des IDE au premier semestre 2020 (CNUCED)

2M.ma2M.ma

Les confinements et la perspective d'une profonde récession mondiale ont considérablement réduit les Investissements Directs Etrangers (IDE) au niveau mondial. En Afrique, la chute a été également drastique au cours de la première moitié de l’année 2020, a souligné un rapport de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (Cnuced).

Le flux des IDE perçus par le continent africain a chuté de 28% au cours des six premiers mois de l’année 2020, en raison des répercussions de la pandémie de la covid-19 sur l’activité économique mondiale.

D’après la même source, entre janvier et juin 2020, le flux des IDE en Afrique a atteint 16 milliards de dollars sur les six premiers mois de l’année 2020, contre 23 milliards de dollars, à la même période de l’année précédente.

Par ailleurs, le rapport souligne que l’Afrique subsaharienne a été moins touchée que l’Afrique du Nord, qui a enregistré une chute de 44% des flux des IDE. Le Maroc a enregistré une baisse de 6% de ses flux.

Selon le rapport, cette tendance baissière s’explique par les répercussions de la crise sanitaire qui ont touché de plein fouets la demande mondiale des matières premières.

« Les perspectives restent très incertaines, et dépendent de la durée de la crise sanitaire et de l'efficacité des interventions politiques visant à atténuer les effets économiques de la pandémie », ajoute la même source.

Les investissements directs Etrangers (IDE) devraient enregistrer une baisse allant jusqu'à 40% durant l’année en cours, à cause de la crise de coronavirus, avec une reprise attendue en 2022, précise la CNUCED.

 

Les contenus liés

Les articles à la une