Plus de résultats
En ce moment
Achat de vaccins anti-Covid : Le Liban, premier pays à bénéficier du soutien fi…
Vaccination anti COVID-19

Achat de vaccins anti-Covid : Le Liban, premier pays à bénéficier du soutien financier de la Banque Mondiale

2M.ma2M.ma

La Banque mondiale a approuvé jeudi l’affectation de 34 millions de dollars afin de soutenir la vaccination anti-Covid-19 au Liban alors que le pays fait face à une augmentation sans précédent du nombre de cas d'infections, avec environ 5.000 cas confirmés par jour depuis le début de l'année.

" Il s’agit de la première opération financée par la Banque mondiale dans le but de permettre l’achat de vaccins anti-Covid. Ces doses devraient arriver au Liban au début du mois de février 2021, et plus de 2 millions de personnes en bénéficieront", précise la Banque mondiale dans un communiqué. 

Outre le bilan humain, la pandémie exacerbe la crise économique déclenchée par l'explosion au port de Beyrouth en août dernier, signale l’institution financière.

D’après le Président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass, " cette première opération est importante,et l'objectif reste d’atténuer l’impact de la pandémie afin de sauver des vies et d'améliorer les moyens de subsistance, ajoutant qu’un accès équitable, étendu et rapide aux vaccins est essentiel pour protéger des vies et favoriser la reprise économique".  

Cette campagne de vaccination soutenue par la Banque Mondiale et par d'autres partenaires compte d’abord cibler les professionnels de santé très exposés, les personnes de plus de 65 ans, le personnel épidémiologique et de veille sanitaire et la population âgée de 55 à 64 ans présentant des comorbidités. En donnant la priorité à ces groupes, le programme vaccinal libanais pourrait limiter les conséquences de la pandémie malgré des contraintes d'approvisionnement, estime la Banque mondiale.

Pour l'heure, le système de santé libanais est mis à rude épreuve. Le taux de positivité des tests des 14 derniers jours s'élève à 17%, alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) vise un taux maximum de 5%, poursuit la même source. 

Le gouvernement libanais a organisé un comité national de vaccination contre la Covid-19  et a élaboré par ailleurs un projet de plan national de déploiement des vaccins qui se base sur tous les éléments clés recommandés par l’OMS et constitue un levier central de la préparation du Liban à la vaccination.

Pour rappel, en mars 2020, la Banque mondiale avait déjà décidé de mobiliser le Projet en faveur de la résilience du système de santé au Liban pour renforcer les moyens du ministère de la Santé de réponse à la crise, ainsi que pour améliorer l'équipement des hôpitaux publics et augmenter leurs capacités à tester et à prendre en charge les cas suspects.  

 

Le Liban prolonge un confinement strict de deux semaines
Le Liban a décidé, jeudi, de prolonger de deux semaines un confinement strict en vue de limiter la montée exponentielle des cas du Covid-19 dans le pays. Décrétée au départ jusqu'au 25 janvier, cette prolongation s'étendra jusqu'au 8 février à 05H00 du matin (03H00 GMT), a annoncé le Conseil suprême de défense dans un communiqué. 


Le pays compte jusqu'ici 269.241 cas et 2.151 décès, dont 67 ont été enregistrés en 24 heures ce jeudi, soit un nouveau record. 
Par ailleurs, le confinement s'accompagne d'un couvre-feu de 24 heures et d'une fermeture des commerces, qui seront uniquement autorisés à effectuer des livraisons à domicile.

Selon les derniers chiffres publiés mercredi par le bureau de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Liban, le taux d'occupation en soins intensifs est désormais de 91% à travers le pays et de 97.89% à Beyrouth.

De leur côté, les autorités œuvrent à augmenter le nombre de lits disponibles pour les patients atteints du Covid-19, au moment où le secteur hospitalier est sous pression.
 

Les contenus liés

Les articles à la une