Plus de résultats
En ce moment
14 jours ne suffisent pas toujours pour détecter la Covid-19 (étude)
Coronavirus

14 jours ne suffisent pas toujours pour détecter la Covid-19 (étude)

La mise en quarantaine de deux semaines n’est pas suffisante pour identifier toutes les personnes atteintes de la Covid-19, estime une nouvelle étude publiée dans la revue Science Advances.

Actuellement, de nombreux pays, dont la Chine, les États-Unis et le Royaume-Uni, imposent une quarantaine de 14 jours à toute personne pouvant avoir été exposée au nouveau coronavirus et celles venant de régions à forte concentration de cas de Covid-19. Mais une équipe dirigée par des chercheurs de l'Université de Pékin a découvert que jusqu'à 10% des personnes infectées pouvaient avoir une période d'incubation- le temps entre l'exposition au virus et le développement des symptômes- de plus de 14 jours.

«Les décideurs politiques peuvent envisager de modifier la règle de quarantaine de 14 jours, en particulier lorsqu'il y a un grand nombre de cas», a déclaré Zhou Xiaohua, co-auteur de l’étude. «Lors d'une épidémie, même 5% signifie beaucoup de personnes infectées», estime-t-il.

Zhou et son équipe ont étudié 1084 patients atteints de la Covid-19 qui ont quitté la ville de Wuhan, dans le centre de la Chine, où des cas de maladie ont été signalés pour la première fois, entre le 19 janvier et le 23 janvier, lorsque la ville a été mise en quarantaine. Aucun des patients n'avait présenté de symptômes avant de quitter Wuhan.

Ils ont constaté que les patients avaient tendance à être porteurs du virus sans présenter de symptômes pendant sept à huit jours. Des études antérieures avaient estimé que la période d'incubation du virus était de quatre à cinq jours.

De plus, l'équipe a constaté que 5 à 10% des cas pouvaient ne pas présenter de symptômes pendant plus de 14 jours. « Nous pourrions avoir besoin de prolonger la période de quarantaine pour les personnes à haut risque d'exposition », a déclaré Zhou.

Les contenus liés

Les articles à la une